Accéder directement au contenu
Nombre de documents

26

Publications de Tiphaine Samoyault


Directrice d’études à l’EHESS depuis 2021, directrice du Centre de recherches sur les arts et le langage (CRAL-EHESS/CNRS), Tiphaine Samoyault a été professeure de littérature générale et comparée aux Universités Paris 8 Vincennes-Saint-Denis (de 1998 à 2012) puis Sorbonne nouvelle-Paris 3 (2012-2021). Elle y a enseigné à tous les niveaux des cours de littérature française et étrangères, des séminaires de théorie de la traduction ainsi que de théorie de la littérature mondiale. Elle a été professeure invitée dans les universités Johns Hopkins (2004, 2008), Cornell (2009) et Nankin (2019).

Ses recherches ont porté sur la forme « roman » à l’échelle mondiale, sur les rapports entre littérature et histoire, littérature et sciences humaines. Après un livre sur le roman (Excès du roman, Maurice Nadeau, 1999), elle a consacré un essai à l’intertextualité (L’Intertextualité, mémoire de la littérature, Armand Colin, 2002) et un autre à la littérature contemporaine (Littérature et mémoire du présent, Pleins-feux, 2003). Elle s’est ensuite tournée vers une étude sur la relation des arts au temps (La Montre cassée, Verdier, 2005). Pendant les années suivantes, ses recherches se sont partagées entre une longue enquête (en archives et ailleurs) sur Roland Barthes qui a débouché sur la publication d’une biographie intellectuelle de Barthes (Seuil, 2015) qui a été aussi l’occasion de revenir sur le moment théorique de la pensée française des années 1960-1980, et une réflexion sur les ailleurs de la littérature, la façon dont elle se transforme dans l’espace et dans le temps (études de littérature mondiale (Où est la littérature mondiale ?, PUV, 2009), études sur la littérature postcoloniale (nombreux articles), études de traductologie et de théorie de la traduction – Traduction et violence, Seuil, 2020). Plusieurs de ses ouvrages sont traduits en diverses langues.

Parallèlement à ses recherches, Tiphaine Samoyault est engagée dans le champ littéraire contemporain selon plusieurs modalités : elle dirige une revue en ligne de littérature et d’idées, En attendant Nadeau, après avoir longtemps collaboré à la Quinzaine littéraire.

Axes de recherches 

  • Littérature mondiale, théorie de la traduction, théorie de la littérature
  • Croisement littérature / sciences humaines
  • Réflexion sur l’autorité

Liens


Ouvrage (y compris édition critique et traduction)7 documents

Article dans une revue13 documents

  • Tiphaine Samoyault. Michel Deguy (1930-2022). En attendant Nadeau, Association "En attendant Nadeau", 2022. ⟨hal-03659234⟩
  • Tiphaine Samoyault. Le mobile immobile. En attendant Nadeau, Association "En attendant Nadeau", 2022. ⟨hal-03659218⟩
  • Marielle Macé, Philippe Roger, Tiphaine Samoyault. Tiphaine Samoyault. L’agonistique du traduire. Critique, Éditions de Minuit, 2021, n°886 (3), pp.237. ⟨10.3917/criti.886.0237⟩. ⟨hal-03508498⟩
  • Tiphaine Samoyault. For a Theory of Relay Translations. Journal of World Literature, Brill, 2020, 5, pp.240-252. ⟨hal-03653444⟩
  • Tiphaine Samoyault. Barthes’s Ordinary Writing. Proceedings of the British Academy, 2019, pp.292-302. ⟨hal-03653468⟩
  • Tiphaine Samoyault. La Blague de l’éléphant. Critique, Éditions de Minuit, 2018, Éric Chevillard, pp.683-691. ⟨halshs-03658277⟩
  • Tiphaine Samoyault. L’expérience de la biographie ou biographies croisées : Philippe Forest. Une vie à écrire. Les Cahiers de la NRF, 2018, Gallimard, pp.69-80. ⟨hal-03660995⟩
  • Tiphaine Samoyault. La traduction agonique. Poésie, 2016. ⟨hal-01421914⟩
  • Tiphaine Samoyault. Les portulans de l'écriture : Pierre Guyotat, Carnets de bords. Critique, Éditions de Minuit, 2016, Pierre Guyotat, pp.144-157. ⟨hal-01421921⟩
  • Tiphaine Samoyault. Subversion et raison : Pierre Guyotat. Artpress, 2016, pp.78-80. ⟨hal-01421919⟩
  • Tiphaine Samoyault. De la langue mondiale à la langue-monde. Critique, Éditions de Minuit, 2016, n° 827 (4), pp.334. ⟨10.3917/criti.827.0334⟩. ⟨hal-03661082⟩
  • Tiphaine Samoyault. Vulnérabilité de l’œuvre en traduction . Genesis (Manuscrits - Recherche - Invention), Presses universitaires de Paris Sorbonne (PUPS), 2014, pp.57-68. ⟨hal-01421897⟩
  • Tiphaine Samoyault. Birth Pangs : la traduction comme procréation . Poésie, 2012, pp.44-52. ⟨hal-01421900⟩

Communication dans un congrès1 document

  • Anne Isabelle François, Yen-Mai Tran-Gervat, Celine Sabiron, Matthew Reynolds, Claudine Le Blanc, et al.. Table ronde "Nouvelles Traductions, nouvelles fictions? / New Translations, New Fictions?" (CERC-OCCT). 40e Congrès de la SFLGC, SFLGC; Université de Picardie Jules Verne, Nov 2015, Amiens, France. ⟨hal-01427000⟩

Chapitre d'ouvrage2 documents

  • Tiphaine Samoyault. Ventres, tombes et totems. Laurence Reibel. L'horloge de ma grand-mère. 300 ans d'horloges comtoises, Silvana Editoriale; Musée du temps, pp.13-21, 2016, 9788836633487. ⟨hal-03655580⟩
  • Tiphaine Samoyault, Alexandre Gefen. Longueurs du XXe siècle. Du “ roman-fleuve ” au roman contemporain. Samoyault, Tiphaine and Gefen, Alexandre. La Taille des romans, Classiques Garnier, 2013. ⟨hal-01624132⟩

Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier1 document

  • Tiphaine Samoyault. La Taille des romans. Tiphaine Samoyault; Alexandre Gefen. France. Garnier, 2012. ⟨hal-01421907⟩

Vidéo2 documents

  • Bulac Bibliothèque, Maxime Ruscio, Tiphaine Samoyault, Christiane Fioupou. Penser la traduction en termes politiques : Dialogue entre Tiphaine​ ​Samoyault et Christiane Fioupou. 2022. ⟨hal-03566370⟩
  • Tiphaine Samoyault, Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, Dimitri Galitzine. COLLOQUE FINAL ANR LIMINAL (2) : VIOLENCE / Violence et traduction. 2021. ⟨hal-03518938⟩