Nombre de documents

0

L'auteur en quelques mots


Thierry PERIAT est né en 1957 à Suresnes (dans la banlieue Ouest de Paris). Il a eu la chance de vivre une enfance heureuse et les méandres de la carrière de son père l'ont emmené à Creutzwald (Moselle), Béthune (Pas de Calais), Creil (Oise) puis Le Chesnay (Les Yvelines). Sa scolarité a suivi le même type de parcours en zigzag pour le mener finalement à obtenir un baccalauréat C à Amiens en 1974.
 
Il poursuit sa quête de lui-même en suivant les classes préparatoires aux grandes écoles (que son père rêve de le voir intégrer) à Versailles (Sainte Geneviève). Les déboires habituels d'un adolescent mal dans sa peau le font obliquer et choisir une voie (qu'il juge être) plus au service des autres. Après de multiples hésitations parmi lesquelles une réussite au concours d'entrée de l'école d'ingénieur agronome de Purpan (Toulouse), il décide finalement de devenir dentiste.
 
Ce qu'il fera entre 1981-82, l'année de sa thèse de doctorat (sujet : panorama des techniques de visualisation des tissus dentaires et péri-dentaires) et fin 2007 après avoir survécu à un accident vasculaire et cérébral fin 2003 qui l'a laissé à demi aveugle et lui interdit de conduire.
 
Heureux de vivre, malgré ses déboires et quelques frasques périphériques, il s'est lancé depuis dans la rédaction d'une thèse de physique mathématique qui murissait en lui depuis l'adolescence. Vous pouvez en découvrir la construction lente et patiente sur ce site. Son âge et les circuits actuels de validation des acquis ne lui permettent malheureusement pas d'intégrer un parcours universitaire et de valoriser ou de faire reconnaître sa passion sous la forme d'un diplôme. Mais peu importe, il poursuit son apprentissage et sa quête.  
 
Professionnellement, il reste au service des autres à travers son engagement au sein de l'assurance maladie où il s'occupe de programmes de prévention. Il a acquis en 2007 un certificat de personne compétente en radioprotection (PCR) qu'il a renouvelé avec succès en 2012. Il espère que ses collègues de la clinique dentaire de la caisse primaire du Bas-Rhin en profitent utilement.