Skip to Main content
Number of documents

74

Mon CV


 

Sylvie SAGNES

 

Chargée de recherches de première classe

 

IIAC - UMR 8177, Équipe Lahic (CNRS, EHESS)

Institut Interdisciplinaire d'Anthropologie du Contemporain, Paris

Laboratoire d’Anthropologie et d’Histoire sur l’Institution de la Culture

 

 

Ethnologue, Sylvie Sagnes a consacré ses premières investigations à la question de l’autochtonie et montré comment le lien au lieu, loin de se dissoudre dans la globalisation, est actuellement réinventé par chacun. L’exploration de ce qui, dans nos imaginaires, constituent nos « racines », a déterminé plus d’une orientation de sa recherche depuis son recrutement au CNRS en 2001.

Ses travaux se sont par ailleurs pleinement inscrits dans le programme intellectuel de son équipe d’accueil, le LAHIC, fondé sur la problématique de l’institution de la culture. L’ambition de rendre compte de la mutation anthropologique que constitue cette institution ou instauration, aujourd’hui observable aux quatre coins du monde, détermine un vaste champ d’investigation dont les contributions de S. Sagnes reflètent les multiples points d’accroche : les acteurs impliqués (spécialistes et amateurs, historiens, archéologues, muséologues, guides, sauveurs patrimoniaux, etc.), les réceptacles de la valeur culturelle (la science, les traces du passé, la littérature, etc.), les étapes du processus d’institution (notamment la médiation), les enjeux identitaires inhérents à la jouissance des biens distingués.

S’intéressant, dans le cadre de sa thèse, à la passion du passé et au retour du local qui, en s’épousant, marquent si fort de leur empreinte nos sociétés contemporaines, S. Sagnes a accordé une attention particulière aux producteurs des savoirs utiles à la célébration des identités territoriales (généalogistes, historiens locaux). Plongeant dans leurs productions, il lui a été donné de constater toute l’importance qu’individuellement et collectivement ces érudits accordent, à côté de leurs marottes localistes, à l’histoire de leur spécialité, aux figures qui l’incarnent, aux institutions et réseaux qui la structurent, y puisant pour tout dire la ressource d’une identité savante. Ainsi, après une plongée dans les pratiques biographiques et autobiographiques dont la vie académique fournit le cadre, a-t-elle élargi la perspective à d’autres types d’écritures et plus spécialement à la polygraphie. La question des parentés intellectuelles et celle des mémoires disciplinaires complètent cette approche multidirectionnelle des identités savantes, mise à profit dans le cadre du projet ANR VISA (Vies savantes). À la faveur de ce programme démarqué tout autant des analyses qui séparent l’œuvre et la vie que de celles qui les associent de façon univoque (la vie comme déterminant de l’œuvre), S. Sagnes s’est intéressée aux anthropologues mis en scène par le roman, pariant sur la capacité des écrivains (Bourget, Berlinski, Carvalho, King, Claro)  à saisir et souligner les particularismes de la vie savante.

Partant du constat que l’anthropologie a participé et participe encore du processus d’institution de la culture, le LAHIC a fait depuis sa création retour sur l’histoire de la discipline, dans un mouvement réflexif dont S. Sagnes a été partie prenante. Sa contribution, à géométrie variable, s’est structurée autour de l’émergence et de la fortune de la notion de « pays » chez différents auteurs (Foncin, Lagarde, Beauquier, van Gennep, Roupnel) avant de se donner pour objet les collections de poupées folkloriques réunies au tournant des XIXe et XXe siècles (notamment celles de Marie Koenig et de Françoise Guelliot), lesquelles lui ont permis de mettre au jour de singulières modalités de constitution et de restitution du savoir ethnographique. S. Sagnes est en outre très impliquée dans le programme de longue haleine abrité par l’Ethnopôle GARAE visant à élucider les affinités qui se font jour entre création littéraire et ethnologie. Après le moment réaliste et la vague régionaliste, les littératures de l’imaginaire, ainsi que la littérature paysanne, figurent à l’agenda de ses recherches.

Cela étant, l’essentiel de sa recherche prend pour cible les passions du passé qui étreignent nos contemporains et qu’elle saisit, depuis deux décennies, sur différents terrains du patrimoine, la conduisant d’abord dans les cénacles de l’archéologie narbonnaise puis aux portes des rêves septimaniens d’un président de Région. Amenée à enquêter à l’entour du Muséon Arlaten, elle s’est également postée sur le front de la guerre des langues opposant les Provençaux aux Occitans. Si une enquête donnée ouvre souvent sur une autre, les programmes initiés par le LAHIC (L’institution archéologique, Émotions patrimoniales) ou le DPRPS (Mémoires de l’immigration), autant que les sollicitations extérieures (notamment du CAS à Toulouse et de ses programmes internationaux  sur les usages de l’état-civil, ou sur les maux de mémoire) ont largement déterminé le choix de ses objets, aussi étrangers les uns aux autres que peuvent le sembler a priori la promotion de la patronymie au rang de « patrimoine national », la mémoire à vif de la Retirada, et les prétentions de Paris à s’affirmer petit pays ou même village. S. Sagnes s’est aussi employée à dépayser sa recherche par quelques incursions au Québec : à Montréal, une ville globale qui fait de son « vivre ensemble » un patrimoine ; à Québec dans le sillage de la quête clandestine du tombeau de Champlain ; et du côté du lac Saint-Jean, au fil des réécritures de Maria Chapdelaine. Ses différentes ethnographies mettent en exergue les manières dont le passé, dans ses occurrences matérielles et immatérielles, peut être revendiqué et mobilisé au service d’identités diverses et variées. Mais sa contribution la plus originale en la matière tient sans doute au regard porté sur la dénaturation et l’inflation capitulaires, permettant à toute localité de jouer, à l’appui de son patrimoine, la partition d’une territorialité sans borne et d’une globalité qui, en somme, seraient comme « à soi ».

Chemin faisant, s’est également imposé à son attention un certain nombre d’opérations, à savoir les médiations, jusque là peu distinguées par l’anthropologie du patrimoine, encline à les appréhender seulement comme des observatoires et non comme des objets. Mettant à profit l’étonnement suscité par l’inventivité et la créativité dont les médiateurs font preuve, S. Sagnes place désormais ce moment charnière au cœur de sa réflexion, en tant que laboratoire de patrimonialité. Y ont d’abord concouru ses enquêtes sur le guidage (à Notre-Dame de Paris, au CMN à Carcassonne en réponse à l’AO du DPRPS Métiers du patrimoine), sur les expositions d’archéologie (notamment César, le Rhône pour mémoire et Préhistoire[s]), et sur l’oralisation de la littérature (étudiée à travers le Marathon des mots dans le cadre du labex OBVIL). Cette approche est aujourd’hui prolongée, à Carcassonne et dans le périmètre du Pays cathare, par une observation au long cours des processus de labellisation et d’inscription, notamment unesquiens, qui forment autant de « super-médiations » du patrimoine. Parallèlement, elle renoue avec les guides CASA de Notre-Dame de Paris, obligés de se réinventer après l’incendie de la cathédrale, en même temps qu’elle interroge le rôle assigné aux et endossé par les enfants, dans la réception et la transmission de nos désirs de pérennité.

Aguerrie à la coordination d’ateliers de recherche et à l’organisation de rencontres scientifiques, S. Sagnes anime à sa mesure son équipe de rattachement ainsi que l’Ethnopôle GARAE à Carcassonne, association dédiée à la recherche en ethnologie dont elle est la présidente depuis 2016. Son expertise dans le domaine du patrimoine l’amène aujourd’hui à assumer la codirection de la collection « Ethnologie de la France et des mondes contemporains » (MSH/MC).

 

 

 


Directions of work or proceedings7 documents

  • Arnauld Chandivert, Sylvie Sagnes. Dossier : Capitales en minuscules. Ethnologie française, 164, pp.611-720, 2016. ⟨hal-02133132⟩
  • Sylvie Sagnes. Littérature régionaliste et ethnologie. Actes Sud; Museon Arlaten; Ethnopôle GARAE, 2015, 978-2-330-03958-5. ⟨halshs-02597094⟩
  • Sylvie Sagnes. L’archéologue et l’indigène. Variations sur l’autochtonie. CTHS, 2015, 978-2-7355-0839-6. ⟨halshs-02607030⟩
  • Sylvie Sagnes, Silvia Favero Arend. Arquivos obscuros / Sombres archives. Tempo e Argumento, 5 (9), 2013. ⟨halshs-02608395⟩
  • Sylvie Sagnes, Habib Saidi. Capitales et patrimoine à l’heure de la globalisation. Presses de l'Université Laval, 2012, 9782763797564. ⟨halshs-02607090⟩
  • Sylvie Sagnes, Joana Maria Pedro. Os males da memória. História unisinos, 2011. ⟨halshs-02608362⟩
  • Sylvie Sagnes. Mémoires des lieux. Ethnologies comparées, 2002. ⟨halshs-02608064⟩

Journal articles25 documents

  • Sylvie Sagnes. Paris, capitale des abeilles ?. Ethnologie française, Presses Universitaires de France, 2016, Capitales en minuscules, pp.791-710. ⟨10.3917/ethn.164.0701⟩. ⟨halshs-02597006⟩
  • Nicolas Adell, Sylvie Sagnes. Présences de Daniel Fabre. Ethnologie française, Presses Universitaires de France, 2016, 4 (164), pp.581-582. ⟨10.3917/ethn.164.0581⟩. ⟨halshs-01965534⟩
  • Sylvie Sagnes, Chiara Bortolotto. Daniel Fabre et le patrimoine : l’histoire d’un retournement. L'Homme - Revue française d'anthropologie, Éditions de l'EHESS 2016, 218, pp.45-56. ⟨10.4000/lhomme.28923⟩. ⟨halshs-02596949⟩
  • Sylvie Sagnes. Guider au temps des médiations : des enjeux d’une réinvention. Ethnologies, Folklore Studies Association of Canada, 2016, Créativité et médiation en tourisme et en patrimoine, 38 (1-2), pp.107-125. ⟨10.7202/1041589ar⟩. ⟨halshs-02596841⟩
  • Arnauld Chandivert, Sylvie Sagnes. Introduction: Promouvoir la localité à l'heure de la globalisation. Ethnologie française, Presses Universitaires de France, 2016, 164, pp.611-622. ⟨10.3917/ethn.164.0611⟩. ⟨hal-02133133⟩
  • Sylvie Sagnes. Maria Chapdelaine : les vies d’un roman. Ethnologie française, Presses Universitaires de France, 2014, Ethnologie(s) du littéraire, XLIV (4), pp.587-597. ⟨10.3917/ethn.144.0587⟩. ⟨halshs-02607358⟩
  • Sylvie Sagnes. Aurora of Arles, Queen of Dolls: Translated by Marian Rothstein. Clio (English Edition), Editions Belin, 2014, pp.175-185. ⟨hal-02607153⟩
  • Sylvie Sagnes. Aurore l’Arlésienne, reine des poupées. Clio. Femmes, Genre, Histoire, Belin, 2014, Objets et fabrication du genre, pp.196-206. ⟨10.4000/clio.12164⟩. ⟨halshs-02607289⟩
  • Sylvie Sagnes. Le retour dans le roman français de la Retirada. Ethnologie française, Presses Universitaires de France, 2013, Pays perdus, pays imaginés, XLIII (1), pp.43-53. ⟨10.3917/ethn.131.0043⟩. ⟨halshs-02607439⟩
  • Sylvie Sagnes. Quando Clio toca as Pandoras : os arquivos entre histórias e memórias. Tempo e Argumento, Florianópolis SC: Universidade do Estado de Santa Catarina Centro de Ciências Humanas e da Educação Direção de Pesquisa e Pós-Graduação, 2013, Arquivos obscuros, 5 (9), pp.203-217. ⟨10.5965/2175180305092013203⟩. ⟨halshs-02607409⟩
  • Sylvie Sagnes. Quand Clio joue les Pandores : les archives entre histoire et mémoire. Tempo e Argumento, Florianópolis SC: Universidade do Estado de Santa Catarina Centro de Ciências Humanas e da Educação Direção de Pesquisa e Pós-Graduação, 2013, Sombres archives, 5 (9), pp.188-202. ⟨10.5965/2175180305092013188⟩. ⟨halshs-02607378⟩
  • Sylvie Sagnes. Unité et / ou diversité de la (des) langue(s) d'oc : histoire et actualité d'une divergence. Lengas : revue de sociolinguistique, Presses universitaires de la Méditerranée, 2012, 71, pp.51-78. ⟨10.4000/lengas.346⟩. ⟨halshs-02607509⟩
  • Sylvie Sagnes, Maria-Leticia Mazzucchi-Ferreira, Joana Soster Lizott. O “culto à saudade e o luto do fundador”: estudo comparativo entre duas instituições museais. Anais do Museu Histórico Nacional de Rio de Janeiro, Rio de Janeiro: Museu Histórico Nacional, 2011, 43, pp.127-157. ⟨halshs-02607629⟩
  • Sylvie Sagnes. Uma memória compartilhada : o romance francês da guerra civil, do êxodo e do exílio espanhóis. História unisinos, Universidade do Vale do Rio dos Sinos (RS), 2011, 15 (3), pp.370-381. ⟨halshs-02607547⟩
  • Sylvie Sagnes, Joana Maria Pedro. Os males de memória : lembrar-se dos traumatismos da grande História. História unisinos, Universidade do Vale do Rio dos Sinos (RS), 2011, 15 (3), pp.339-342. ⟨halshs-02607583⟩
  • Sylvie Sagnes. Suivez le guide… De l’autre à soi, ou comment devenir monument. Ethnologies, Folklore Studies Association of Canada, 2010, Tourisme culturel, 32 (2), pp.81-102. ⟨10.7202/1006306ar⟩. ⟨halshs-02607745⟩
  • Sylvie Sagnes, Dominique Serena. Dans le miroir du temps. Réfractions archéologiques et ethnographiques au musée. Les Nouvelles de l'archéologie, Maison des Sciences de l'Homme, 2009, 117, pp.6-12. ⟨10.4000/nda.739⟩. ⟨halshs-02607862⟩
  • Sylvie Sagnes. Les pays de Pierre Foncin. Ethnographies comparées (revue électronique), 2005, 8 (Pays, terroirs, territoires, présenté par Arnauld Chandivert), 22 p. ⟨halshs-00138208⟩
  • Sylvie Sagnes. Cultiver ses racines. Mémoires généalogiques et sentiment d’autochtonie. Ethnologie française, Presses Universitaires de France, 2004, La multiplication des territoires, XXXIV (1), pp.31-40. ⟨10.3917/ethn.041.0031⟩. ⟨halshs-02608040⟩
  • Sylvie Sagnes. Un pays exemplaire : le Razès de Jean-Louis Lagarde. Les Études sociales, Société d'économie et de sciences sociales, 2004, Les pays et leurs enjeux, 139-140, pp.39-54. ⟨halshs-02608023⟩
  • Sylvie Sagnes. Laisser une trace. Pratiques biographiques et autobiographiques au sein des sociétés savantes bordelaises. Socio-anthropologie, Publications de la Sorbonne, 2002, La trace. ⟨halshs-02608130⟩
  • Sylvie Sagnes. Avant-propos. Mémoires des lieux. Ethnologies comparées, Centre d'études et de recherches comparatives en ethnologie -Montpellier III, 2002, 4 (Mémoires des lieux, Syvie Sagnes, dir.), n.p. ⟨halshs-00138289⟩
  • Sylvie Sagnes. Le passé des historiens locaux. Ethnologies comparées, Centre d'études et de recherches comparatives en ethnologie -Montpellier III, 2002, 4 (Mémoires des lieux, Syvie Sagnes, dir.), 23 p. ⟨halshs-00138288⟩
  • Sylvie Sagnes. Sédentaires mémoires. Empan, Erès, 1999, 34, pp.10-16. ⟨halshs-02608229⟩
  • Sylvie Sagnes. De terre et de sang : la passion généalogique. Terrain : revue d'ethnologie de l'Europe, Ministère de la culture, Sous-direction ARCHETIS-DAPA, 1995, 25, pp.125-145. ⟨10.4000/terrain.2857⟩. ⟨halshs-02608259⟩

Book sections37 documents

  • Sylvie Sagnes. De passeur à décrypteur de mémoire… et retour : du défi de l’objectivation au pari de la participation. Anne de Mathan. Mémoires de la Révolution française. Enjeux épistémologiques, jalons historiographiques et exemples inédits, Presses universitaires de Rennes, pp.83-92, 2019, 978-2-7535-7702-2. ⟨halshs-02596727⟩
  • Sylvie Sagnes. Au miroir de la médiation : le présent du patrimoine. Jean-Louis Tornatore. Le patrimoine comme expérience. Implications anthropologiques, Maison des Sciences de l'Homme; Ministère de la Culture, pp.69-90, 2019, 9782735124718. ⟨10.4000/books.editionsmsh.19113⟩. ⟨halshs-02596752⟩
  • Sylvie Sagnes. D’une quête l'autre : la visite de Notre-Dame. Etienne Anheim; Anne-Julie Etter; Ghislaine Glasson-Deschaumes; Pascal Liévaux. Les patrimoines en recherche(s) d'avenir, Presses universitaires de Paris Ouest, pp.109-120, 2019, 2840163381. ⟨halshs-02586225⟩
  • Sylvie Sagnes. Van Gennep en pays de dissidences. Christine Laurière; Daniel Fabre. Arnold Van Gennep. Du folklore à l'ethnographie, CTHS, pp.205-221, 2018, 978-2-7355-0856-3. ⟨halshs-02586596⟩
  • Sylvie Sagnes. Entre science et roman : au pays de Roupnel, Nono, Garain et des autres. Marie Scarpa; Danie Fabre. Le moment réaliste. Un tournant de l’ethnologie, Presses universitaires de Nancy, pp.149-167, 2017, 9782814303089. ⟨halshs-02596806⟩
  • Sylvie Sagnes. Postface. Éloge de la discordance des temps. Marie Scarpa; Daniel Fabre. Le moment réaliste. Un tournant de l’ethnologie, Presses universitaires de Nancy, pp.303-306, 2017, 9782814303089. ⟨halshs-02596785⟩
  • Sylvie Sagnes. Un maître en mémoire : Montesquieu au cœur des vies savantes bordelaises. Nicolas Adell; Jérôme Lamy. Ce que la science fait à la vie, CTHS, pp.323-345, 2016, 978-2-7355-0847-1. ⟨halshs-02596969⟩
  • Sylvie Sagnes. Au futur antérieur de la médiation patrimoniale : les chargés d’action culturelle au château et aux remparts de Carcassonne. Christian Hottin; Claudie Voisenat. Le tournant patrimonial. Mutations contemporaines des métiers du patrimoine, Maison des Sciences de L'Homme; Ministère de la Culture, pp.253-271, 2016, 978-2-7351-2254-7. ⟨halshs-02596865⟩
  • Sylvie Sagnes. Destins parallèles et préoccupations croisées : Beauquier, Foncin, et leurs rêves d’une autre France. Noël Barbe. Les mondes de Beauquier, Sekoya, pp.79-93, 2015, 978-2-84751-124-6. ⟨halshs-02587165⟩
  • Sylvie Sagnes. Folklore et fiction : l’ailleurs de l’anthropologie et de la littérature. Sylvie Sagnes. Littérature régionaliste et ethnologie, Actes Sud; Muséon Arlaten; Ethnopôle GARAE, 2015, 978-2-330-03958-5. ⟨halshs-02597055⟩
  • Sylvie Sagnes. Identités en chantier : archéologie et fabrique de l’autochtonie. Sylvie Sagnes. L’archéologue et l’indigène. Variations sur l’autochtonie, CTHS, 2015. ⟨halshs-02606962⟩
  • Sylvie Sagnes. Narbonne et ses archéologues hors-sol. Sylvie Sagnes. L’archéologue et l’indigène. Variations sur l’autochtonie, CTHS, pp.364-391, 2015, 978-2-7355-0839-6. ⟨halshs-02606945⟩
  • Sylvie Sagnes. Entre résistance et résilience : mises en scène du héros dans le roman français de la Retirada. Jean Sagnes; Bernard Salques. Autour de la figure de Jean Moulin. Héros et résistances, Editions du Mont, pp.123-138, 2015, 978-2915652789. ⟨halshs-02586717⟩
  • Sylvie Sagnes, Véronique Moulinié. Des exilés politiques aux vaincus magnifiques : mémoire des républicains espagnols (1939). Noël Barbe; Marina Chauliac. L’immigration aux frontières de patrimoine, Maison des Sciences de l'Homme; Ministère de la Culture, pp.61-82, 2014, 978-2-7351-1707-9. ⟨halshs-02607322⟩
  • Sylvie Sagnes. Champlain dans le roman historique. Raymonde Litalien; Hélène Richard; Sophie Linon-Chipon. Les représentations de la Nouvelle-France et de l'Amérique du Nord, CTHS, pp.97-111, 2013. ⟨halshs-02587284⟩
  • Sylvie Sagnes. Le tombeau de Champlain : émotion nationale et savoirs patrimoniaux. Daniel Fabre. Emotions patrimoniales, Maison des Sciences de l'Homme; Ministère de la Culture, pp.147-171, 2013, 978-2-7351-1629-4. ⟨10.4000/books.editionsmsh.3591⟩. ⟨halshs-02607489⟩
  • Sylvie Sagnes. La ville globale au musée ou l’invention d’une autre capitularité. Le cas de Montréal. Sylvie Sagnes; Habib Saidi. Capitales et patrimoine à l’heure de la globalisation, Presses de l'Université Laval, pp.211-233, 2012, 9782763797564. ⟨halshs-02587482⟩
  • Sylvie Sagnes. Franchir les frontières… Sur les pas de Paul Lacombe. Agnès Fine; Nicolas Adell. Histoire et anthropologie de la parenté : Autour de Paul Lacombe (1834-1919), CTHS, pp.269-293, 2012, 978-2735507610. ⟨halshs-02587579⟩
  • Sylvie Sagnes, Habib Saidi. Nouvel âge des capitales et fièvre patrimoniale : des effets conjugués de la globalisation. Sylvie Sagnes; Habib Saidi. Capitales et patrimoine à l’heure de la globalisation, Presses de l’Université Laval, pp.15-34, 2012. ⟨halshs-02589100⟩
  • Sylvie Sagnes, Nicolas Adell. Essai d’anthropologie de l’oubli. Le cas de Paul Lacombe. Agnès Fine; Nicolas Adell. Histoire et anthropologie de la parenté : Autour de Paul Lacombe (1834-1919), CTHS, pp.369-378, 2012, 978-2735507610. ⟨halshs-02589212⟩
  • Sylvie Sagnes. Du PSC au PCI au Museon Arlaten : un musée centenaire à l’heure des nouvelles patrimonialités. Nicolas Adell; Yves Pourcher. Transmettre : quel(s) patrimoine(s) ? Autour du patrimoine culturel immatériel, Michel Houdiard Editeur, pp.76-85, 2011, 2356920668. ⟨halshs-02587935⟩
  • Sylvie Sagnes. Au miroir du savoir : de l’Arlésienne en historienne à l’ethnologue en Arlésienne. Gaetano Ciarcia. Ethnologues et passeurs de mémoire, Karthala; MSH Montpellier, pp.239-254, 2011, 9782811105587. ⟨halshs-02587695⟩
  • Sylvie Sagnes. O autoctone e o museólogo : a cada um seu museu de identidade (à respeito do Museon Arlaten). Maria Leticia Mazzucchi Ferreira; Francisca F. Michelon. Memória, patrimônio e tradição, EDUFPEL, pp.111-134, 2010. ⟨halshs-02588081⟩
  • Sylvie Sagnes. Faire saigner ses racines : archives et généalogie. Patrice Marcilloux. A l’écoute du public des archives : identités, attentes, réponses, Presses de l’Université d'Angers, pp.69-79, 2009, 978-2915751253. ⟨halshs-02607828⟩
  • Sylvie Sagnes. Aux marges de l’état civil : étranges Français et Français de l’étranger. Agnès Fine. Etats civils en questions. Papiers, identités, sentiment de soi, CTHS, pp.54-75, 2008. ⟨halshs-02607880⟩
  • Sylvie Sagnes. Septimanie : du nom-lieu au non-lieu. Eléna Filippova; France Guérin-Pace. Ces lieux qui nous habitent. Identité des territoires, territoires des identités - Actes du Colloque de l’INED « Territoires identitaires, identités territoriales : un lien complexe », Juin 2007, L'Aube; INED, pp.150-163, 2008, 978-2-7526-0494-1. ⟨halshs-02588175⟩
  • Sylvie Sagnes. Les patronymes, patrimoine national. Agnès Fine; Françoise Romaine Ouellette. Le nom dans les sociétés occidentales contemporaines, Presses universitaires du Mirail, pp.237-252, 2005. ⟨halshs-02607981⟩
  • Sylvie Sagnes. Le spectacle de l’histoire. Mises en scène et en fête de l’histoire locale dans un village audois. Façonner le passé. Représentations et cultures de l’histoire XVI-XXIèmes siècles, 2004, 9782853995801. ⟨10.4000/books.pup.6470⟩. ⟨halshs-02588423⟩
  • Sylvie Sagnes. De l'archive à l'histoire : aller-retour. Alban Bensa et de Daniel Fabre. Une histoire à soi. Figurations du passé et localités, Cahier 18, Maison des Sciences de l'Homme, pp.71-86, 2001, Mission du patrimoine ethnologique - Ethnologie de la France. ⟨halshs-00138284⟩
  • Sylvie Sagnes. De l'archive à l'histoire : aller-retour. Alban Bensa; Daniel Fabre. Une histoire à soi. Figurations du passé et localités, Maison des Sciences de l'Homme; Ministère de la Culture, pp.71-86, 2001, 978-2-7351-0923-4. ⟨10.4000/books.editionsmsh.2957⟩. ⟨halshs-02608154⟩
  • Sylvie Sagnes. Origines ou la revanche élective. Claire Neirinck; Agnès Fine. Parents de sang, parents adoptifs. Approches juridique et ethnologique de l’adoption. France – Europe – Amérique du Nord, LGDJ, pp.169-183, 2000, 2-275-01916-2. ⟨halshs-02608180⟩
  • Sylvie Sagnes. L'enracinement, ou l'œuvre mémorielle des sexes. Monique Membrado; Annie Rieu. Sexes, espaces et corps. De la catégorisation du Genre, Editions Universitaires du Sud, pp.153-162, 2000. ⟨halshs-02608197⟩
  • Sylvie Sagnes. Un monument peut en cacher un autre. Rieux-Minervois et sa rotonde. Claudie Voisenat; Daniel Fabre. Domestiquer l’histoire. Ethnologie des monuments historiques, Maison des Sciences de l'Homme; Ministère de la Culture, pp.55-70, 2000, ⟨10.4000/books.editionsmsh.2873⟩. ⟨halshs-02608208⟩
  • Sylvie Sagnes. Familles : un singulier pluriel. Soin et citoyenneté : Toxicomanies et « Familles d'Accueil ». Des toxicomanes en quête de familles.., Actes du colloque de l'ANIT, pp.18-22, 1999. ⟨halshs-02588709⟩
  • Sylvie Sagnes. Une parenté sur mesure... Les nouvelles formes de parenté à l'épreuve de l'acharnement généalogique. Agnès Fine. Adoptions. Ethnologie des parentés électives, Maison des Sciences de l'Homme; Ministère de la Culture, pp.275-309, 1998, 2-7351-0773-6. ⟨10.4000/books.editionsmsh.628⟩. ⟨halshs-02608300⟩
  • Sylvie Sagnes. Au fil de la mémoire, la trame des générations. Agnès Fine; Colette Laterrasse; Chantal Zaouche-Gaudron. A chacun sa famille : approche pluridisciplinaire, Editions Universitaires du Sud, 1998. ⟨halshs-02608322⟩
  • Sylvie Sagnes. L'écriture de la généalogie. Tiphaine Barthélémy; Marie-Claude Pingaud. La généalogie, entre science et passion, CTHS, pp.167-178, 1997, 2-7355-0367-4. ⟨halshs-02588868⟩

Other publications5 documents

  • Sylvie Sagnes. Compte-rendu - Félicie Drouilleau-Gay, Secrets de familles. Parenté et emploi domestique à Bogotá (Colombie, 1950-2010), Paris, Éditions Pétra, coll. « intersectionS », 2019, 312 p.. 2020, pp.442-444. ⟨halshs-02596541⟩
  • Sylvie Sagnes. Compte-rendu - Jean Jamin, Faulkner, le nom, le sol et le sang, CNRS Editions, Paris, 223 pages, 2011. 2013, pp.755-756. ⟨halshs-02596581⟩
  • Sylvie Sagnes. Compte-rendu - Roberto Bizzocchi, Généalogies fabuleuses. Inventer et faire croire dans l’Europe moderne, Editions Rue d’Ulm, Paris, 288 pages, 2010, traduit de l’italien par Lucie Dos Santos et Laura Fournier-Finocchiaro. 2012, pp.178-179. ⟨halshs-02596647⟩
  • Sylvie Sagnes. D'une histoire, l'autre. Sociétés savantes et érudits bordelais au miroir de leur passé. 2002. ⟨halshs-00138451⟩
  • Sylvie Sagnes. Compte-rendu de : Jean-Clément MARTIN, Charles SUAUD, Le Puy du Fou en Vendée. L'histoire mise en scène (Paris, L'Harmattan, 1996, 231 p.). 2002. ⟨halshs-00139978⟩