Accéder directement au contenu
Nombre de documents

10

Pénélope DECHAUFOUR


 

 

Docteure en Etudes théâtrales, Pénélope Dechaufour est enseignante chercheure contractuelle en Arts de la scène et du spectacle vivant à l'Université d'Artois ainsi que chargée de cours à l'Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 où elle fut ATER. Ses recherches portent sur les dramaturgies contemporaines et les problématiques de l’altérité. Elle travaille notamment sur les écritures francophones d’Afrique et des diasporas en interrogeant les enjeux des présences du corps et de la figure au sein de ces poétiques mémorielles marquées par le trauma et traversées par l’histoire coloniale et les problématiques migratoires. Elle a soutenu sa thèse de doctorat à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 sous la direction de Sylvie Chalaye en y théorisant la notion de « drame figuratif » dans le théâtre de Kossi Efoui. Elle est membre de l'équipe "Praxis et esthétique des arts" du Centre de recherche Textes et Cultures (Univ. d'Artois) et chercheure associée au laboratoire SeFeA de l'Institut de Recherche en Études Théâtrales (Paris 3). Elle a notamment dirigé l’ouvrage collectif « Afropéa, un territoire culturel à inventer », Africultures n°99-100, Paris, L’Harmattan, 2015 (en coll. Sylvie Chalaye) et a co-réalisé trois documentaires scientifiques : Io à Lubumabshi et Héroïnes des scènes d'Afrique et des diasporas (avec Jeanne Lachèze) - Un contre d'Afrique à Budapest (avec Romain Vauclair). 

 

Doctorat

Une esthétique du drame figuratif. Le geste théâtral de Kossi Efoui : d’une dramaturgie du détour marionnettique aux territoires politiques de la figuration sur « les lieux de la scène ».

Thèse dirigée par Sylvie CHALAYE, professeur de l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, et soutenue le 15 novembre 2018.

 

Groupes de recherche

Membre de l’équipe «Praxis et esthétique des arts » - Centre de recherche Textes&Cultures (Université d’Artois) et chercheuse associée du Laboratoire SeFeA (Scènes Francophones et Ecritures de l’Altérité), IRET (Institut de Recherche en Etudes Théâtrales), Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3. 

 

Principaux sujets d’enseignement

Histoire, esthétique et analyse du théâtre (histoire des esthétiques théâtrales, dramaturgie du texte et de la scène).

Poétiques du drame moderne et contemporain. Ecritures dramatiques contemporaines. Critique dramatique et pratique de l’écriture dramatique en atelier.

Ecriture et marionnette. Poétiques des théâtres de marionnettes. Influences dans les écritures dramatiques contemporaines. Atelier de mise en scène d’un texte par l’objet et/ou en élaborant un stratagème plastique.

Liens entre dramaturgie du texte et enjeux scénographiques. Atelier de conception scénographique.

Théâtre jeune public.

Théories du jeu de l’acteur.

Politiques culturelles, institutions et métiers du spectacle vivant, aide à la construction d’un projet artistique et/ou professionnel.

Histoire et poétiques des théâtres francophones afrodescendants et des écritures liées aux questions d’altérité, aux problématiques migratoires et/ou postcoloniales.

Liens entre le théâtre et les autres domaines de la culture (arts, politique, sciences sociales) ; histoiresociologie des publics (histoire de la critique, des mises en scène).

Méthodologie des principaux exercices universitaires et des techniques de communication d’expression écrite et orale.

 

Principaux thèmes de recherche

Ecritures et dramaturgies contemporaines. Ecritures dramatiques. Histoire et esthétique du théâtre. Poétiques de la création contemporaine. Enjeux scéniques des nouvelles théâtralités. Questionner les modalités et les enjeux de la « représentation ». Dramaturgies de la marionnette, du corps et de la figuration dans le théâtre contemporain. Marionnette et spiritualité, marionnette et philosophie. Enjeux du geste « figuratif » dans l’écriture. Dimension picturale, visuelle et plastique des écritures. Poétiques du masque et de la poupée. Théâtre et identité/altérité.

Théâtres francophones d’Afrique et des diasporas (histoire et esthétiques). Poétiques traversées par les problématiques coloniales, postcoloniales et migratoires. Ecritures de l’altérité, de l’exil et du « marronnage créateur » (ruse, détour). Représentations du pouvoir et déconstruction des normes. Esthétiques et poétiques des écritures contemporaines francophones qui questionnent l’altérité.

Genre et théâtre afro-contemporains, figures féminines dans les écritures d’aujourd’hui. La création à la croisée des discriminations de classe, d’orientation sexuelle et de racialisation.

Théâtre et mémoire. Enjeux esthétiques et politiques des poétiques de la mémoire notamment travaillées par des enjeux de corporéité. Performance et nouveaux enjeux de la cérémonie théâtrale. Théâtre et rituel. Théâtre contemporain et animisme. Théâtre et réappropriation identitaire. Nouvelles formes du réel.

Théâtre et écologie, anthropocène et transhumanisme (utopies/dystopies). Interroger le mythe séculaire du progrès et ce qu’il a produit depuis les grandes découvertes et la mondialisation en termes d’uniformisation et d’approches matérialistes. Théâtre et « écosophie ».

Mutations et subversions vis-à-vis des conventions dramatiques. Enjeux scénographiques. Réécritures et réappropriations d’œuvres ou d’esthétiques du passé. Industrie du divertissement et processus subversifs à l’œuvre dans la culture dite « populaire ». Réappropriations et reconstructions identitaires, se réinventer par les arts, déconstruire les formes pour reconstruire les discours socio-historiques et les identités (plurielles). Œuvrer à la résilience du commun. Enjeux politiques du théâtre.

Interdisciplinarité (histoire, sciences sociales, philosophie, cinéma, arts plastique et musique). Pluralité des écritures scéniques. Intermédialité. Théâtre et autres arts. Théâtre et philosophie du « blues ». Théâtre et danse contemporaine : hip-hop, voguing, waacking, clowning, krump.

Processus de création. Modes de production du texte, écriture au plateau et compagnonnage. Conditions socio-économiques de la création dans les domaines marginalisés. Réception des œuvres dramatiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Article dans une revue9 documents

  • Pénélope Dechaufour. En guise de divertissement , un hymne au corps. Africultures, Africultures, 2015, 103-104 (3), pp.316. ⟨10.3917/afcul.103.0316⟩. ⟨hal-02105368⟩
  • Pénélope Dechaufour. Mada Ndiaye et Mariéme Faye. Africultures, Africultures, 2015, 103-104 (3), pp.230. ⟨10.3917/afcul.103.0230⟩. ⟨hal-02105374⟩
  • Pénélope Dechaufour. Ahmed Madani : comprendre l'Histoire par le théâtre. Africultures, Africultures, 2014, 97 (1), pp.216. ⟨10.3917/afcul.097.0216⟩. ⟨hal-02105369⟩
  • Pénélope Dechaufour, P�n�lope Dechaufour, Kossi Efoui. La marionnette, cette m�moire totale. Etudes théatrales, L'Harmattan, 2014, N�60-61 (2), pp.112. ⟨10.3917/etth.060.0112⟩. ⟨hal-02105372⟩
  • Pénélope Dechaufour, Sylvie Chalaye. Quand les étrangers de l'intérieur entrent en scène. Africultures, Africultures, 2014, 97 (1), pp.130. ⟨10.3917/afcul.097.0130⟩. ⟨hal-02105371⟩
  • Pénélope Dechaufour. Voix et corps marionnettiques : avatars d’oralité. Revue d'études françaises, 2013, Corps et voix d’Afrique francophone et ses diasporas, pp.201-205. ⟨hal-01461581⟩
  • Sylvie Chalaye, Pénélope Dechaufour. Quand les étrangers de l'intérieur entre en scène. Africultures, Africultures, 2013, La Marche en héritage, l'héritage culturelle de la marche pour l'égalité et contre le racisme (1983-2013), Africultures la revue (n°97), pp.130-138. ⟨hal-01462977⟩
  • Pénélope Dechaufour. Kossi Efoui en compagnonnage avec le Théâtre Inutile. Skén&graphie, Presses universitaires de Franche-Comté, 2013, pp.41-46. ⟨10.4000/skenegraphie.1045⟩. ⟨hal-02105370⟩
  • Pénélope Dechaufour. La poétique du mouvement dans Io (Tragédie) de Kossi Efoui. Africultures, Africultures, 2011, 86 (4), pp.88. ⟨10.3917/afcul.086.0088⟩. ⟨hal-02105366⟩

Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier1 document

  • Pénélope Dechaufour, Sylvie Chalaye. AFROPEA, UN TERRITOIRE CULTUREL A INVENTER. Pénélope Dechaufour (dir.). France. Africultures la revue (99-100), L'Harmattan, 476 p., 2015. ⟨hal-01499085⟩