Accéder directement au contenu

Année de production

Nombre de documents

8

Nathalie Jeannerod-Dumouchel


 

Maître de conférences à l’IAE Gustave Eiffel (UPEM), ma recherche porte sur l’écart existant entre d’une part, l’évolution des aspirations des individus envers le travail (effets générationnels) et d’autre part, l’évolution des attentes des organisations envers leurs salariés, essentiellement dans les grandes entreprises. 

Elle vise ainsi à saisir et qualifier d’un côté ce que produit une éducation plus longue, diversifiée, favorisant la créativité et la culture projets au sein d’une société technologique, et de l’autre, un travail encadré par des normes, procédures et outils réalisant eux-mêmes les diagnostics, ce qui tend plutôt, dans certains métiers, à demander des postures d’exécution.  Au cœur des interfaces entre Management et Société, ce travail de recherche mobilise les connaissances académiques sur les générations, la socialisation organisationnelle, les compétences et la reconnaissance au travail, ainsi que les tensions de rôle générées par l’organisation du travail.

En lien avec ma longue expérience professionnelle en management et Ressources Humaines (20 ans), mes approches méthodologiques favorisent la recherche qualitative, l’ethnographie et la recherche-action.

 


Article dans une revue4 documents

  • Mélia Djabi, Nathalie Jeannerod-Dumouchel, Lambert Lanoë. L’apport des tensions de rôle dans l’ingénierie des espaces de discussion : Recherche-Intervention chez Enedis. Revue Française de Gestion, Lavoisier, A paraître. ⟨hal-03152680⟩
  • Mélia Djabi, Serge Perrot, Nathalie Dumouchel, Éric Campoy. Proposition d'une nouvelle échelle de mesure multidimensionnelle des tensions de rôles au travail. Revue de Gestion des Ressources Humaines, Eska, 2019, ⟨10.3917/grhu.112.0041⟩. ⟨hal-02110340⟩
  • Nathalie Jeannerod-Dumouchel. One generation may hide another: Generation Y or new socialization tactics? Past and present at ERDF. Revue de Gestion des Ressources Humaines, Eska, 2016, 2016/4 (102), ⟨10.3917/grhu.102.0074⟩. ⟨hal-01379194⟩
  • Nathalie Jeannerod-Dumouchel. La reconnaissance du métier : acte premier d’un management participatif. @GRH, De Boeck Supérieur 2014, 2014/2 (11), pp.7-29. ⟨10.3917/grh.142.0007⟩. ⟨hal-01082594⟩

Thèse1 document

  • Nathalie Jeannerod-Dumouchel. Une autre façon de penser les générations au travail : l’empreinte générationnelle organisationnelle. Recherche-action chez ERDF (ENEDIS). Gestion et management. Université Lyon 3 Jean Moulin, 2016. Français. ⟨NNT : 2016LYSE3069⟩. ⟨tel-03152578⟩

Chapitre d'ouvrage1 document

  • Nathalie Jeannerod-Dumouchel. Competences and Work Contexts: Learning from the French Ergonomic Approach. Taylor & Francis. Managing Competences : Research, Practice, and Contemporary Issues Edited By Benoit Grasser, Sabrina Loufrani-Fedida, Ewan Oiry, 2020, ISBN 9780367488925. ⟨hal-03152675⟩

Communication dans un congrès2 documents

  • Goltzene Marc André, Nathalie Jeannerod-Dumouchel, Myriam Claude, Isabelle Gabrion, Patrick Montangerand, et al.. Évolution du sentiment de reconnaissance chez les salariés d’une entreprise de télécommunication et impact sur la santé. 36ème congrès de médecine au travail, Jun 2020, Strasbourg, France. pp.669. ⟨hal-03152625⟩
  • Nathalie Jeannerod-Dumouchel, Mélia Djabi, Lambert Lanoë. Ingénierie des espaces de discussion du travail : Proposition d’une méthode d’animation et d’analyse des situations de travail. " Dé-libérer le travail ? ", Colloque du GIS GESTES, Nov 2019, La Plaine St Denis, France. ⟨hal-03152660⟩