Accéder directement au contenu
Nombre de documents

37

Laurent MATTIUSSI — Curriculum vitae


FORMATION ET TITRES

— Baccalauréat série C (1973).

— Lettres supérieures et première supérieure. Lycée Malherbe de Caen (1974-1976).

— Licence et maîtrise de philosophie. Mémoire sur Platon et les penseurs anté-socratiques, sous la direction de Lucien Jerphagnon. Université de Caen (1978). Mention très bien.

— Licence et maîtrise de lettres modernes. Mémoire sur L’expérience religieuse de Villiers de l’Isle-Adam d’après L’annonciateur et Axël, sous la direction de Jean-Louis Backès. Université de Caen (1983). Mention très bien.

— DEA d’histoire de la philosophie, sous la direction de Henry Duméry et Pierre Hadot (histoire et critique des idéologies, des mythes et des religions). Université de Paris X, École pratique des hautes Études, Ve section : sciences religieuses (1983). Mention bien.

— DEA de littérature française et comparée. Mémoire sur Un aspect de la thématique religieuse dans Madame Bovary : les relations Homais/Bournisien, sous la direction de Pierre Barbéris. Université de Caen (1984). Mention très bien.

— Doctorat de philosophie (3e cycle). La représentation du merveilleux dans l’historiographie romaine de l’époque impériale, sous la direction de Lucien Jerphagnon. Université de Paris X (1987). Mention très bien.

— Doctorat nouveau régime de littératures comparées. Figuration du divin, figuration de soi : mythe et liturgie chez Mallarmé, George et Yeats, sous la direction de Jean-Louis Backès. Autres membres du jury : Pierre Brunel (Paris IV), Pierre Citti (Montpellier III), Joël Grisward (Tours), Bertrand Marchal (Reims). Université François Rabelais de Tours (6 janvier 1996). Mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité.

— Habilitation à diriger des recherches. Du mythe à la fiction : l’invention de soi dans la littérature européenne (formes, figures, motifs), sous la direction de Pierre Brunel. Autres membres du jury : Danièle Chauvin (Grenoble III), Yves Chevrel (Paris IV), Michèle Finck (Strasbourg II), Jérôme Thélot (Paris XII). Université de Paris-Sorbonne, Paris IV (15 décembre 2000).

— Admissible à l’agrégation externe de philosophie (1982).

— Agrégation et CAPES externes de lettres modernes (1989).

— Qualification aux fonctions de professeur des universités, 9e section : langue et littérature françaises, 10esection : littératures comparées (2001).

 

AXES DE RECHERCHE

— Littérature européenne : histoire des idées, philosophie, spiritualité (Occident et [Extrême-]Orient).

— Métamorphoses de l’inquiétude religieuse : mythologies, théologie négative, masques du religieux, figures de l’athéisme.

— La Chine dans la littérature européenne. Pensée et poésie de la Chine ancienne.

 

PUBLICATIONS

Livres

Fictions de l’ipséité. Essai sur l’invention narrative de soi (Beckett, Hesse, Kafka, Musil, Proust, Woolf), Genève, Droz, 2002.

Mallarmé et la Chine, Paris, L’Harmattan, coll. « L’univers esthétique », 2015. Prix Henri Mondor de l’Académie française 2016.

Codirection d’ouvrages

Métaphores et culturesEn mots et en images, V. Alexandre Journeau, V. Anger, F. Lautel-Ribstein, L. Mattiussi(éd.), Paris, L’Harmattan, coll. « L’univers esthétique », 2012.

Notions esthétiquesRésonances entre les arts et les cultures, V. Alexandre Journeau, M. Détrie, A. Kuroda, L. Mattiussi (éd.), Paris, L’Harmattan, coll. « L’univers esthétique », 2013.

Articles sur littérature et philosophie

« La fonction du merveilleux dans l’historiographie romaine de l’Empire ». Storia della Storiografia (13). Milan, 1988, p. 3-28.

« Nietzsche et Napoléon : la fiction dans l’histoire ». B. Béthouart (éd.). Actes du colloque international sous la présidence de Jean Tulard : Napoléon, l’Europe et Boulogne. Université du Littoral-Côte d’Opale. 7-9 mai 1998. Boulogne-sur-Mer, Les Cahiers du Littoral — 2 — n° 1, 2001, p. 117-128.

« Rétrospection et prospection, de Mallarmé à Heidegger ». W. Marx (éd.). Les arrière-gardes au XXe siècle. L’autre face de la modernité esthétique. Paris, PUF, 2004, p. 37-49. Réédité dans la collection « Quadrige » en 2008.

« Philosophie des marges littéraires : l’écriture du dehors ». P. Forest et M. Szkilnik (éd.). Théorie des marges littéraires. Nantes, Éditions Cécile Defaut, coll. « Horizons comparatistes », 2005, p. 59-72.

« Schème, type, archétype ». D. Chauvin, A. Siganos et P. Walter (éd.). Questions de mythocritique. Dictionnaire. Paris, Éditions Imago, 2005, p. 307-317.

« Nietzsche ou la relecture de soi comme destin ». M. Hilsum (éd.). La relecture de l’œuvre par ses écrivains mêmes. Tome I : Tombeaux et testaments. Paris, Éditions Kimé, coll. « Les cahiers de Marge », 2007, p. 51-63.

« Michel Foucault et le déni de préface ». M. Hilsum (éd.). La relecture de l’œuvre par ses écrivains mêmes. Tome II : Se relire contre l’oubli ? XXe siècle. Paris, Éditions Kimé, coll. « Les cahiers de Marge », 2007, p. 169-181.

« L’anthropologie négative des écrivains » (sur Valéry, Bataille, Beckett, Blanchot, Genet et Tournier). P. Baudorre, D. Rabaté, D. Viart (éd.). Littérature et sociologie. P. U. de Bordeaux, 2007, p. 125-138.

« Désigner l’impensable : Simone Weil et Maurice Blanchot ». J. Thélot, J.-M. Le Lannou, E. Sepsi (éd.). Simone Weil et le poétique. Paris, Éditions Kimé, coll. « Les cahiers de Marge », 2007, p. 237-254.

« Maurice Blanchot : l’excès par défaut ». L. Verdier et G. Bonnet (éd.). L’excès : signe ou poncif de la modernité ?Paris, Éditions Kimé, coll. « Les cahiers de Marge », 2009, p. 299-311.

« La réversibilité du sublime et du dérisoire dans la tradition occidentale », V. Alexandre Journeau, M. Détrie, A. Kuroda, L. Mattiussi (éd.), Notions esthétiquesRésonances entre les arts et les cultures, Paris, L’Harmattan, coll. « L’univers esthétique », 2013, p. 107-117.

« Fénelon et la réévaluation de l’image : le tournant moderne », O. Leplatre (éd.), Le clair-obscur du visible. Fénelon et l’imageCahiers du GADGES n° 14, Université Jean Moulin Lyon 3, Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités (IHRIM), diffusion : Genève, Librairie Droz, 2016, p. 15-29.

 

« Unicité des religions, unité de la religion ? Simone Weil et Mircea Eliade », R. Chenavier et T. Pavel (dir.), Simone Weilréception et transposition, actes du colloque de Cerisy, Classiques Garnier, 2019, p. 227-241.

Articles sur la littérature du XXe siècle

« Virginia Woolf et l’écriture comme cathédralisation de l’ici-maintenant ». J. Prungnaud (éd.). Actes du colloque de Villeneuve-d’Ascq : La Cathédrale. 23-25 mars 2000. Villeneuve-d’Ascq, Université Charles-de-Gaulle — Lille 3 (coll. « UL3 Travaux et recherches »), 2001, p. 229-238.

« Le lourd secret de vivre ensemble ». Numéro sur Jacques Chardonne (Les Destinées sentimentales et Vivre à Madère) dirigé par S. Chaudier et C. Douzou. Roman 20-50 (45). Lille, juin 2008, p. 107-117.

« Entre terre et ciel : Proust et le double jeu de la métaphore ». V. Alexandre Journeau, V. Anger, F. Lautel-Ribstein, L. Mattiussi (éd.). Métaphores et cultures : en mots et en images. Paris, L’Harmattan, coll. « L’univers esthétique », 2012, p. 157-174.

« Antonin Artaud : le hors-temps schizophrène ». G. Bonnet (éd.). L’inactualité : La littérature est-elle de son temps ? Paris, Éditions Hermann, coll. « Savoir Lettres », 2013, p. 33-44.

« Antonin Artaud : pour une dynamique du geste au théâtre », V. Alexandre Journeau et C. Vial Kayser (éd.), Penser l’art du gesteen résonance entre les arts et les cultures, Paris, L’Harmattan, coll. « L’univers esthétique », 2017, p. 53-64.

« Antonin Artaud : le travail de la perte », F. Boissiéras et R. Jomand-Baudry (éd.), L’énigme de la mémoire. Études pluridisciplinaires, Paris, CNRS Éditions, 2019, p. 185-196.

Articles sur Beckett

« Héautontimorouménos. L’écriture comme sacrifice de soi dans la trilogie de Beckett ». M. Watthee-Delmotte(éd.). La violence : Représentations et ritualisations. Paris, L’Harmattan, 2002, coll. « Structures et pouvoirs des imaginaires », p. 305-316.

« Le lyrisme du déchet et de la déjection dans la trilogie de Beckett ». Compar(a)ison, 1-2 (2000). Bern, Peter Lang, 2002, p. 223-234.

« Kafka, Hesse, Beckett : de l’appropriation à l’expropriation de soi ». A. Montandon (éd.). De soi à soi : l’écriture comme autohospitalité. Clermont-Ferrand, P. U. Blaise Pascal, CRLMC, 2004, p. 143-159.

« Beckett et la douleur : de l’infirme à l’informe ». L’ULL Critic n° 9-10. La douleur : beauté ou laideur. Lleida(Espagne), 2005, p. 215-227.

« Devoir, vouloir, (ne pas) pouvoir ». Méthode ! n°16, Vallongues, 2009, p. 237-242.

Articles sur Valéry

« Le “central rien” de Mallarmé à Valéry : figures mythiques de l’absence ». Bulletin des Études valéryennes(81/82). Montpellier, Université Paul Valéry, 1999, p. 187-201.

« La Musique sans musique : Mallarmé, Valéry ». J.-L. Backès, C. Coste et D. Pistone (éd.). Actes du colloque de la Sorbonne : Littérature et musique dans la France contemporaine. 20-22 mars 2000. Strasbourg, P. U. de Strasbourg, 2001, p. 199-207.

« La figuration scénique et son modèle liturgique : Mallarmé, Valéry ». E. Godo (éd.). Littérature, rites et liturgies. Paris, Éditions Imago, 2002, p. 172-186.

« Les non de Paul Valéry ». OrpheusRevue internationale de poésie, n° 5. Numéro spécial sur Paul Valéry dirigé par Nicole Celeyrette-Pietri. Perros-Guirec, octobre 2005, p. 112-124.

« Valéry et les reflets du Moi pur : de l’idole à l’icône ». Les Lettres romanes, tome lix, n° 1-2, Louvain-la-Neuve (Belgique), 2005, p. 65-80.

« D’Igitur à La Jeune Parque : le destin d’une Ombre ». La Revue des Lettres modernes. Série Paul Valéry n° 11. Caen, Lettres modernes Minard, 2006, p. 59-73.

« La transition du modèle spatial au modèle logique dans l’Introduction à la méthode de Léonard de Vinci ». C. Vogel (éd.). Valéry et Léonard : le drame d’une rencontreGenèse de l’Introduction à la méthode de Léonard de Vinci. Frankfurt am Main, Peter Lang, 2007, p. 73-83.

« Le Moi intempestif : Valéry après Derrida ». R. Pickering (éd.). Paul Valéry — « Regards » sur l’Histoire. Clermont-Ferrand, P. U. Blaise Pascal, CRLMC, 2008, p. 233-243.

Articles sur Mallarmé

« Mallarmé et le rythme : cadence, souffle, battement, envol ». Sources (19). Namur, octobre 1997, p. 38-48.

« Étoiles, effulgences : Mallarmé, Villiers de l’Isle-Adam et la nuit lucide ». Revue des Sciences Humaines (248). Lille, 1997, p. 159-172.

« Mallarmé et le procès d’impersonnification : Narcisse se dévisage ». Romantisme (99). 1998-1, p. 105-116.

« Emblèmes mallarméens de l’hybridité : “Silence au raisonneur” ». Poétique (114). 1998, p. 141-159.

« Figures du (re)créateur dans les Poésies ». J.-L. Diaz (éd.). Les Poésies de Stéphane Mallarmé : « Une rose dans les ténèbres ». Actes du colloque d’agrégation. Paris, Musée d’Orsay, 22-23 janvier 1999. Société des études romantiques (Romantisme/ Colloques). Paris, SEDES, 1998, p. 171-180.

« Mallarmé, Villiers de l’Isle-Adam, George : remémoration et (af)fabulation ». Revue de Littérature Comparée(286. LXXII, n° 2). Numéro spécial sur Mallarmé, sous la direction de Pierre Brunel. 1998-2, p. 215-230.

« Hors-lieu et hors-temps de la fiction chez Mallarmé et Villiers de l’Isle-Adam : décentrements et irradiations ». Nineteenth-Century French Studies (vol. 27, n° 3 & 4). New York, 1999, p. 346-355.

« D’un sein calciné : néantisation et fiction, de Gautier à Mallarmé ». Actes du colloque de Maisons-Laffitte : Héritiers et héritage de Théophile Gautier. 22-24 juin 1999. Bulletin de la Société Théophile Gautier (21). Montpellier, Université Paul Valéry, 1999, p. 71-85.

« Mallarmé et le féminin : le mythe de Léda transposé, inversé, annulé ». C. Planté (éd.). Masculin/Féminin dans la poésie et les poétiques du XIXe siècle. Lyon, P. U. de Lyon, 2002, p. 341-351.

« Figurer le divin : Mallarmé contre les idoles ». M. Watthee-Delmotte (éd.). L’Idole dans l’imaginaire occidental. Paris, L’Harmattan, coll. « Structures et pouvoirs des imaginaires », 2005, p. 279-291.

« Mallarmé, la grandeur, la hauteur ». D. Martens (éd.). Lettres de noblesse IL’imaginaire nobiliaire dans la littérature française du XIXe siècle. Paris, Classiques Garnier, coll. « Carrefour des lettres modernes » 2016, pp. 121-132.

Articles sur Villiers de l’Isle-Adam

« Villiers de l’Isle-Adam et la duplicité du créateur dans L’Ève future ». M. Watthee-Delmotte et M. Zupancic (éd.). Le Mal dans l’imaginaire littéraire français (1850-1950). Orléans (Ontario)-Paris, Éditions David-L’Harmattan, 1998, p. 207-220.

« Villiers de l’Isle-Adam entre la foi et la révolte : aspiration au divin et retrait de Dieu ». G. Séginger (éd.). Spiritualités d’un monde désenchanté. Actes du colloque de Strasbourg : Spiritualité profane et spiritualité religieuse. 6-7 mars 1997. Strasbourg, P. U. de Strasbourg, 1998, p. 81-92.

« L’Ève future de Villiers de l’Isle-Adam : transgression, transposition, transmutation des valeurs ». J.-M. Wittmann (éd.). Actes du colloque de Metz : Amoralité de la littérature, morales de l’écrivain. 26-27 mars 1998. Paris, Honoré Champion, 2000, p. 163-175.

« L’Ève future de Villiers de l’Isle-Adam : du fantoche au fantôme », Lettres Françaises, n° 17 (1), São Paulo, 2016, p. 17-52.

Articles sur la littérature du XIXe siècle

« Les symbolistes européens : une double rupture avec la société positiviste, avec la religion officielle ». B. Béthouart (éd.). Ruptures dans le religieux contemporainAteliers 6/1996 (Cahiers de la Maison de la Recherche, Université Charles-de-Gaulle-Lille III). Villeneuve-d’Ascq, 1996, p. 11-24.

« Le voyage ou la quadruple dimension de l’exil chez Baudelaire et quelques symbolistes ». J. Bel (éd.). De la relation de voyage au voyage intérieurLes Cahiers du Littoral I 2/juin 2001. Boulogne-sur-Mer, Université du Littoral—Côte d’Opale, 2002, p. 57-70.

« Solder le compte de l’hostilité : l’économie de l’intrusion dans Eugénie GrandetLes Hauts de Hurle-vent et L’Idiot ». B. Bertrandias (éd.). L’étranger dans la maison : Figures romanesques de l’hôte. Clermont-Ferrand, P. U. Blaise Pascal, CRLMC, 2003, p. 35-48.


Article dans une revue11 documents

  • Laurent Mattiussi. Devoir, vouloir, (ne pas) pouvoir. Méthode ! : revue de littératures française et comparée, Éditions de Vallongues 2009, pp.237-242. ⟨hal-00947213⟩
  • Laurent Mattiussi. Le lourd secret de vivre ensemble. Roman 20-50 : Revue d'étude du roman du XXe siècle, Presses Universitaires du Septentrion, 2008, pp.107-117. ⟨hal-00947117⟩
  • Laurent Mattiussi. D'Igitur à la Jeune Parque : le destin d'une Ombre. La Revue des Lettres Modernes. Paul Valéry, Classiques Garnier, 2006, pp.59-73. ⟨hal-00903301⟩
  • Laurent Mattiussi. Les non de Paul Valéry. Orpheus. Revue internationale de poésie, Editions Anagramme (Perros-Guirec), 2005, pp.112-124. ⟨hal-00947217⟩
  • Laurent Mattiussi. Valéry et les reflets du Moi pur : de l'idole à l'icône. Les Lettres romanes, Université catholique de Louvain (1947-2009) ; Brepols Publishers (2010-), 2005, LIX (1-2), pp.65-80. ⟨hal-00947179⟩
  • Laurent Mattiussi. Beckett et la douleur : de l'infirme à l'informe. L'ULL Crític, 2005, pp.215-227. ⟨hal-00903275⟩
  • Laurent Mattiussi. Le lyrisme du déchet et de la déjection dans la trilogie de Beckett. Compar(a)ison: an international journal of comparative literature, P. Lang, 2002, 1-2 (2000), pp.223-234. ⟨hal-00903273⟩
  • Laurent Mattiussi. Hors-lieu et hors-temps de la fiction chez Mallarmé et Villiers de l'Isle-Adam : décentrements et irradiations. Nineteenth-Century French Studies, University of Nebraska Press, 1999, 27 (3-4), pp.346-355. ⟨hal-00881766v2⟩
  • Laurent Mattiussi. Mallarmé et le procès d'impersonnification : Narcisse se dévisage. Romantisme : la revue du dix-neuvième siècle, Armand Colin, 1998, 99, pp.105-116. ⟨hal-00881765v2⟩
  • Laurent Mattiussi. Emblèmes mallarméens de l'hybridité : "Silence au raisonneur". Poétique : revue de théorie et d'analyse littéraire, Seuil, 1998, pp.141-159. ⟨hal-00881793v2⟩
  • Laurent Mattiussi. La fonction du merveilleux dans l'historiographie romaine de l'Empire. Storia della storiografia, Editoriale Jaca Book, 1988, 13, pp.3-28. ⟨hal-00874905⟩

Communication dans un congrès1 document

  • Laurent Mattiussi. Nietzsche et Napoléon : la fiction dans l'Histoire. Napoléon, l'Europe et Boulogne, May 1998, France. pp.117-128. ⟨hal-00947068⟩

Ouvrage (y compris édition critique et traduction)3 documents

  • Laurent Mattiussi. Mallarmé et la Chine. L'Harmattan, pp.268, 2015, L'univers esthétique, 978-2-343-07034-6. ⟨hal-01208156⟩
  • Violaine Anger, Véronique Alexandre Journeau, Florence Lautel-Ribstein, Laurent Mattiussi. Métaphores et cultures, en mots et en images, direction Véronique Alexandre Journeau, Violaine Anger, Florence Lautel-Ribstein et Laurent Mattiussi, Paris, L’Harmattan. 2012. ⟨halshs-02069675⟩
  • Laurent Mattiussi. Fictions de l'ipséité : essai sur l'invention narrative de soi : Beckett, Hesse, Kafka, Musil, Proust, Woolf. Droz, pp.340, 2002, Histoire des idées et critique littéraire, 2-600-00691-5. ⟨hal-00927133⟩

Chapitre d'ouvrage15 documents

  • Laurent Mattiussi. Antonin Artaud : le hors-temps schizophrène. Gilles Bonnet. L'inactualité. La littérature est-elle de son temps ?, Hermann, pp.33-44, 2013, Savoir Lettres, 978-2-7056-8432-7. ⟨hal-00903242⟩
  • Laurent Mattiussi. La réversibilité du sublime et du dérisoire dans la tradition occidentale. Véronique Alexandre Journeau, Muriel Détrie, Akinobu Kuroda, Laurent Mattiussi. Notions esthétiques: Résonances entre les arts et les cultures, L'Harmattan, pp.107-117, 2013, L'univers esthétique, 978-2-343-02179-9. ⟨hal-00945237⟩
  • Laurent Mattiussi. Entre terre et ciel : Proust et le double jeu de la métaphore. Véronique Alexandre-Journeau, Violaine Anger, Forence Lautel-Ribstein, Laurent Mattiussi. Métaphores et cultures : en mots et en images, L'Harmattan, pp.157-174, 2012, L'univers esthétique, 978-2-296-99645-8. ⟨hal-00903247v2⟩
  • Laurent Mattiussi. Maurice Blanchot : l'excès par défaut. Gilles Bonnet, Lionel Verdier. L'excès : signe ou poncif de la modernité ?, Kimé, pp.299-311, 2009, Les cahiers de Marge. ⟨hal-00945354⟩
  • Laurent Mattiussi. Le Moi intempestif : Valéry après Derrida. Robert Pickering. Paul Valéry -- " Regards " sur l'Histoire, Presses universitaires Blaise Pascal, pp.233-243, 2008, CRLMC. ⟨hal-00947216⟩
  • Laurent Mattiussi. L'anthropologie négative des écrivains. P. Baudorre, D. Rabaté, D. Viart. Littérature et sociologie, Presses universitaires de Bordeaux, pp.125-138, 2007, ⟨10.4000/books.pub.3485⟩. ⟨hal-00945839⟩
  • Laurent Mattiussi. La transition du modèle spatial au modèle logique dans l'Introduction à la méthode de Léonard de Vinci. Christina Vogel. Valéry et Léonard : le drame d'une rencontre. Genèse de l'Introduction à la méthode de Léonard de Vinci, Peter Lang, pp.73-83, 2007. ⟨hal-00903305⟩
  • Laurent Mattiussi. Désigner l'impensable : Simone Weil et Maurice Blanchot. J. Thélot, J.-M. Le Lannou, E. Sepsi. Simone Weil et le poétique, Kimé, pp.237-254, 2007, Les cahiers de Marge. ⟨hal-00945791⟩
  • Laurent Mattiussi. Michel Foucault et le déni de préface. Mireille Hilsum. La relecture de l'œuvre par ses écrivains mêmes. Tome II : Se relire contre l'oubli ? XXe siècle, Kimé, pp.169-181, 2007, Les cahiers de Marge. ⟨hal-00945868⟩
  • Laurent Mattiussi. Nietzsche ou la relecture de soi comme destin. Mireille Hilsum. La relecture de l'œuvre par ses écrivains mêmes. Tome I : Tombeaux et testaments., Kimé, pp.51-63, 2007, Les cahiers de Marge. ⟨hal-00946704⟩
  • Laurent Mattiussi. Philosophie des marges littéraires : l'écriture du dehors. P. Forest, M. Szkilnik. Théorie des marges littéraires, Cécile Defaut, pp.59-72, 2005. ⟨hal-00946784⟩
  • Laurent Mattiussi. Schème, type, archétype. D. Chauvin, A. Siganos, P. Walter. Questions de mythocritique. Dictionnaire., Imago, pp.307-317, 2005. ⟨hal-00946734⟩
  • Laurent Mattiussi. Figurer le divin : Mallarmé contre les idoles. Myriam Watthee-Delmotte. L'Idole dans l'imaginaire occidental, L'Harmattan, pp.279-291, 2005, Structures et pouvoirs des imaginaires. ⟨hal-00903297⟩
  • Laurent Mattiussi. Rétrospection et prospection, de Mallarmé à Heidegger. William Marx. Les arrière-gardes au XXe siècle. L'autre face de la modernité esthétique, Presses universitaires de France, pp.37-49, 2004, collection "Quadrige" en 2008, ⟨10.3917/puf.marx.2008.01.0037⟩. ⟨hal-00946869⟩
  • Laurent Mattiussi. La Musique sans musique : Mallarmé, Valéry. Jean-Louis Backès, Claude Coste, Danièle Pistone. Musique et littérature dans la France du XXe siècle, Presses universitaires de Strasbourg, pp.199-207, 2001. ⟨hal-00903303⟩

Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier4 documents

  • Laurent Mattiussi, Muriel Detrie, Akinobu Kuroda, Véronique Alexandre Journeau. Notions esthétiques : résonances entre les arts et les cultures. L'Harmattan, pp.412, 2013, L'univers esthétique, 978-2-343-02179-9. ⟨hal-00945231⟩
  • Véronique Alexandre Journeau, Muriel Detrie, Akinobu Kuroda, Laurent Mattiussi. NOTIONS ESTHÉTIQUES : Résonances entre les arts et les cultures. sous la direction de Véronique Alexandre Journeau, Muriel Détrie, Akinobu Kuroda et Laurent Mattiussi. L'Harmattan, 412 p., 2013, 978-2-434-02179-9. ⟨hal-02013251⟩
  • Laurent Mattiussi. Métaphores et cultures. L'Harmattan, pp.400, 2012, 978-2-296-99645-8. ⟨hal-00927135⟩
  • Véronique Alexandre Journeau, Violaine Anger, Florence Lautel-Ribstein, Laurent Mattiussi. Métaphores et cultures, en mots et en images. L'Harmattan, 399 p., 2012, 978-2-296-99645-8. ⟨hal-02013244⟩

Thèse2 documents

  • Laurent Mattiussi. Figuration du divin, figuration de soi : mythe et liturgie chez Mallarmé, George et Yeats. Littératures. Université François Rabelais - Tours, 1996. Français. ⟨NNT : 1996TOUR2002⟩. ⟨tel-00903213⟩
  • Laurent Mattiussi. La représentation du merveilleux dans l'historiographie romaine de l'époque impériale. Philosophie. Université de Nanterre - Paris X, 1987. Français. ⟨NNT : 1987PA100162⟩. ⟨tel-00903210⟩

HDR1 document

  • Laurent Mattiussi. Du mythe à la fiction : l'invention de soi dans la littérature européenne (formes, figures, motifs). Littératures. Université Paris-Sorbonne - Paris IV, 2000. ⟨tel-00903230⟩