Number of documents

3

Lauralie Chatelet - Curriculum Vitae


 

SITUATION ACTUELLE

 

- Doctorante en 5e année de thèse en langue et littérature comparée (section CNU 10) sous la direction de Laurent Matiussi.

- Membre du groupe de recherche « Écriture-stigmate » au sein de l’unité d’accueil MARGE (Lyon 3), organisation d’un séminaire sur l’année universitaire 2018-2019, suivi de la publication des actes en 2019.

Spécialités : lien entre philosophie et lettres, forme fragmentaire, formes brèves, littérature et pensée du XVIe au XXe siècles, Cioran, les moralistes, l'ironie et le rire, la mélancolie en littérature.

 

ACTIVITÉS D’ORGANISATION ET DE DIFFUSION DE LA RECHERCHE

Octobre 2018- avril 2019

Organisation du séminaire doctoral « Écriture-stigmate : esthétiques de la déviance ». 7 séances de 2H avec 2 intervenant.es autour du thème de la déviance en littérature et dans les arts. Les communications ont porté sur les représentations des violences faites au corps, l’expression de la souffrance intime et de la reconstruction de soi, la figure de l’écrivain marginalisé et du poète maudit, l’écriture mise en souffrance, la déviance dans l’extrême contemporain (rap et BD). Le séminaire sera suivi d’une publication des actes à l’horizon 2020. site internet : stigmate.hypotheses.org

Septembre 2017- mai 2018

Organisation du séminaire doctoral « Métamorphose du document à l’ère des Humanités numériques ». Les supports de recherche qui servent de fondement aux analyses des chercheurs en Sciences Humaines et Sociales, et que nous appelons « document », se sont renouvelés, passant de l’état analogique au numérisé, voire au numérique natif. Les métamorphoses alors engendrées ont conjointement conduit à certaines mutations des pratiques de recherche que ce séminaire se proposait d’analyser à travers la rencontre lors de 5 séances de 5 jeunes chercheurs ou chercheuses et de 5 chercheurs ou chercheuses confirmé.es.

Janvier 2016-janvier 2018

Membre du bureau de l’association des doctorants de l’École doctorale 3LA, les Têtes Chercheuses (Trésorière en 2016, Vice-présidente en 2017).

Mai 2016- janvier 218 

Membre du comité éditorial de la revue des Têtes Chercheuses, Missile.Suivi de la conception et de la publication du 5e numéro de la revue sur le thème de l’expression du collectif, « Nous ».

     

PUBLICATIONS ET COMMUNICATIONS

Articles parus ou à paraître dans des revues à Comité de Lecture

Alkémie, n°23, « L’amitié », 2019 [à paraître].

« Le penseur privé au prisme de l’amitié » Cet article se propose d’étudier les rapports entre l’élaboration d’une pensée existentielle et l’amitié tels qu’ils apparaissent dans les textes de Cioran consacrés à Samuel Beckett. En dépit de la solitude intrinsèque au penseur privé, l’amitié semble paradoxalement constitutive de son rapport au monde.

Cahiers ERTA n° 11 « Acédie ». 2017.

« Le fragment comme résurgence de l’acédie chez Cioran » [en ligne] https://cwf.ug.edu.pl/ojs/index.php/CE/issue/view/153 Cioran utilise son expérience de l’acédie – cet ennui des moines – pour forger une forme singulière de fragment. L’acédie, telle que les pères du désert la définissent, implique à la fois la maladie de l’esprit et une volonté défaillante, dans l’écriture Cioran cherchera à rendre compte de ces deux aspects. Les signes dont il s’agit de rendre compte par l’écrit sont : la fièvre, l’épuisement, l’obsession. Parce que le fragment est une double illustration de l’acédie (par sa forme et par les thèmes abordés), il apparaît finalement comme la seule façon de surmonter l’épreuve acédique.

Communications avec actes dans un congré international

[A paraître]. Actes du colloque international « La Brièveté », Sfax, Tunisie 30 nov.- 1er déc. 2017

« Le cri de Job chez Cioran : dialectique du dépouillement ». Par la figure de Job, Cioran pose la brièveté comme liée à la fois au contenu du dialogue avec Autrui, et à la forme de ce dialogue. Dialogue qui, pour Job comme pour Cioran ne peut se clore que sur du silence, face à la grandeur de Dieu pour le premier, face au néant révélé, pour le second. Par l’exercice mis en œuvre dans ses cahiers, Cioran rejoint pleinement la catégorie des « penseurs privés » dont la pensée ne saurait se dévoiler de façon systématique et qui désespérant de la raison humaine, ne sait plus vers qui tourner son propos. Pourtant à aller de cris en gémissements, Cioran opère une recomposition paradoxale que cette communication interroge.

Cioran, archives paradoxales. Tome IV. Nouvelles approches critiques. « La solitude ». 2018. Actes du colloque « Emil Cioran », Sibiu, Roumanie, mai 2016.

« Images de l’ermite et du troglodyte chez Cioran » La solitude prend chez Cioran des teintes paradoxales : entre élection lumineuse et exclusion dans les ténèbres, la solitude attire et effraie. Nous proposons d’étudier et de confronter deux images de la solitude dans l’œuvre de Cioran : celle de l’ermite qui se projette dans un ailleurs ; et celle du troglodyte qui sonde les profondeurs de ce monde.

 

Cioran, archives paradoxales. Tome III. Nouvelles approches critiques.« La mort ». 2017 . Actes du colloque « Emil Cioran », Sibiu, Roumanie, mai 2015.

« L’angoisse de la mort comme art de vivre chez Cioran » L'angoisse peut-elle être considérée comme « art de vivre » chez Cioran ? Alors que Cioran lui-même se qualifie d'« escroc du gouffre », comment comprendre son rapport à l'angoisse ? Nous verrons au travers d'une réflexion sur les rapports entre angoisse métaphysique et angoisse psychiatrique, comment Cioran propose une troisième voie vers une angoisse existentielle particulière.

 

   
 

[à paraître] Séminaire « Écriture-stigmate : esthétiques de la déviance », Lyon.

« Le penseur privé et l’écriture du cri : penser et exprimer le tragique de l’existence ». L’œuvre de Cioran se construit entre désir de cri et de silence dans une pratique existentielle de l’écriture. À travers elle, Cioran conduit une entreprise de reconquête du monde hors du sens, dans une forme de jouissance paradoxale où la tension entre extérieur et intérieur (explosion-implosion) conduit à un jeu entre cri et silence où le langage rationnel perd du terrain à chaque fragment pour laisser place à une recomposition de l’être.

Autres communications et publications

 

 

 

Mai 2016

Assises Internationales du Roman. Lauralie Chatelet, Aurore Desgranges, Ugo Pais, Loraine Wiss, « Lectures croisées de l’itinéraire de Kannjawou ».

 

[en ligne] http://3la.univ-lyon2.fr/spip.php?article130 La représentation d'itinéraires déterminés ou déviés, voire même brisés, constitue ainsi un enjeu fondamental du roman Kannjawou. Dès lors, une cartographie complexe et emmêlée se créée sous nos yeux et c’est l’acuité du regard du narrateur qui nous permet de faire la part entre le vrai et le faux derrière la banalité du quotidien (des hypocrisies de tous les jours aux engagements politiques d’apparat en passant par la compassion de façade de la communauté internationale...). L'analyse de ces itinéraires, personnels et collectifs, nous invite, finalement, à penser les enjeux politiques et esthétiques du dévoilement dans Kannjawou.

Direction de publication :

2019

Actes du séminaire « Ecriture-stigmate : esthétiques de la déviance », [à paraître].

2018

Missile, n°5, « Nous », Revue des Têtes Chercheuses, janvier 2018.

 

 

 

 

 


Journal articles1 document

Conference papers1 document

  • Lauralie Chatelet. Le cri de Job chez Cioran : dialectique du dépouillement. La brièveté, Unité de recherche en littérature, discours et civilisation, Nov 2017, Sfax, Tunisie. ⟨hal-02083820⟩

Directions of work or proceedings1 document

  • Louis Autin, Lauralie Chatelet, Zoé Commère, Hélène Lannier, Raluca Dinca, et al.. Missile : Le journal des Têtes Chercheuses. France. N° 5 : "Nous", 2018. ⟨hal-02004193⟩