Identifiants chercheur

Année de production

    Réseaux sociaux

      Nombre de documents

      0

      Laëtitia Lanteri - Chercheuse associée - UMR 7268 ADÉS


       

      Recrutement, paléodémographie et cémentochronologie                                   Application à un contexte d'inhumation paroissial d'Ancien Régime:                          Notre-Dame du Bourg à Digne-les-Bains

                          Thèse de doctorat sous la direction d'Aurore Schmitt et de Michel Signoli                           Soutenue le 15 Janvier 2016 - Mention très honorable avec félicitations du jury à l'unanimité

       

      image

      (Photos: L. Lanteri)      

       

      légende

       

       

       
      De nombreux biais inhérents à l’estimation de l’âge au décès individuel ont conduit à privilégier l’âge populationnel en paléodémographie mais la cémentochronologie a récemment montré une corrélation élevée entre âge biologique et âge réel et une meilleure précision par rapport aux méthodes couramment employées. En outre, l’annualité de l’apposition cémentaire permet de proposer une alternative à la population de référence dont la composition par âge et par sexe influence la distribution par âge au décès de l’échantillon étudié. Notre objectif consiste à réaliser une étude paléodémographique à partir d’estimations d’âge au décès individuel obtenues par comptage des lignes d’incrément cémentaires.  Nous avons sélectionné la série ostéoarchéologique moderne de la cathédrale paroissiale Notre-Dame du Bourg à Digne-les-Bains, composée de 563 individus inhumés du XVIe au XVIIIe siècle. Suite à l’analyse des pratiques funéraires, relativement standardisées et connues pour l’époque moderne, les données issues des archives historiques exhaustivement dépouillées de 1671 à 1721 sont comparées aux résultats de l’étude biologique et paléodémographique des 421 adultes et 142 immatures inhumés dans la cathédrale. Les archives indiquent des fluctuations démographiques typiques d’une population préindustrielle qui subit une crise de mortalité en 1691-1692. La répartition par sexe et âge s’accorde avec les sources historiques sur un recrutement funéraire aspécifique. L’estimation de l’âge au décès par comptage des lignes d’incrément cémentaires est appliquée à 109 adultes et, pour la première fois, aux dents déciduales et permanentes de 42 immatures. La distribution probable par âge au décès des individus est obtenue en calculant les probabilités d’appartenance individuelles aux différentes classes d’âges. L’analyse du recrutement est concluante puisque le profil de mortalité par âge obtenu est conforme au schéma de mortalité archaïque et à celui des archives historiques pour les adultes jeunes et matures. Les adultes âgés sont sous-représentés en raison du mauvais état de conservation et de représentation du matériel dentaire. L’approche que nous avons proposée est novatrice. Elle rétablit l‘utilisation de l’âge individuel en paléodémographie grâce à la spécificité biologique du cément dentaire
        Several biases related to classical age estimation led to privilege assessing age structures of populations. But cementochronology provides a better accuracy and a higher correlation coefficient with chronological age than commonly used methods. Moreover, the annual apposition of dental cementum offers an alternative to the reference population whose age composition influences those of the studied sample. We aim to achieve a paleodemographic study using classical age estimates obtained by cementochronology. We select the modern osteoarcheological series of the cathedral Notre Dame du Bourg at Digne-les-Bains (France), composed by 563 individuals who were buried between the 16th to the 18th century. To monitor the biological results, we examine all the parish registers from 1671 to 1721. After the analysis of burial practices, quite standardized and well-known for the modern period, data from the historical archives are compared with the results of the biological and paleodemographic studies of 421 adults and 142 subadults. Historical records indicate a pre-industrial demography with annual fluctuations and a remarkable mortality crisis in 1691-1692. Biological data are consistent with the historical sources about an unspecific funerary admission in the cathedral Notre Dame du Bourg. We count cementum annulations of 109 adults' permanent canines and of 42 subadults' deciduous and permanent single-root teeth. The probable age-at-death distribution is obtained by calculating the belonging probabilities of each individual to each age group.  Our interpretation of funerary admission obtained by tooth cementum analysis is conclusive for young and middle-aged adults since the mortality profile is consistent with both the archaic mortality pattern and historical records. The sampling bias we suspected due to poor state of preservation and representation of dental material leads to the under-representation of older adults. We propose an innovative approach which restores the use of classical age-at-death in paleodemography through the biological specificity of cementum.        

       

      Parcours

      • 2006 - 2009 : Licence Histoire de l'art et archéologie, Université de Provence Aix-Marseille I

      • 2009 - 2011 : Master Anthropologie biologique, Université de la Méditerranée Aix Marseille II. Mémoire: "Variabilité intra-individuelle de l'estimation de l'âge au décès adulte à partir des anneaux du cément dentaire" sous la direction d'Aurore SCHMITT et Bruno FOTI (UMR 6578 CNRS)
      • 2011 - 2015 : Doctorat en Anthropologie biologique, UMR 7268 ADÉS - AMU - CNRS - EFS Méditerranée