Mots-clés

Co-auteurs

Identifiants chercheur

Nombre de documents

100

Jean-Paul Pique


Pour plus de détails voir ma page web: my web page

 

Je suis ancien élève de l’ENS de Cachan (1972-1976). J’ai obtenu l’agrégation de physique en 1976.

J’ai effectué presque toute ma carrière de chercheur au LIPhy (ex LSP), une partie de ma thèse d’état au LASIM (Lyon) et une année au MIT (Cambridge, Etats-Unis). Le LIPhy, laboratoire à vocation  interdisciplinaire, m’a permis à trois reprises des changements de sujets variés: je suis passé successivement de la physique du solide, à la physique moléculaire puis à l’optique, cette dernière est restée un fil conducteur.

J’ai effectué une thèse de 3ème cycle sur les transitions de phase structurelles par optique non-linéaire (étude du paramètre d’ordre par génération de second harmonique et effet électro-optique). J’ai ensuite été intégré au CNRS en section «Atomes et molécules, optique et lasers, plasmas chauds » (1978). J’ai effectué une thèse d’état en physique moléculaire (en partie au LASIM à Lyon). J’ai  étudié dans ma thèse les interactions hyperfines des molécules diatomiques par spectroscopie sub-doppler et mis en évidence pour la première fois la brisure de symétrie « gerade-ungerade » par les interactions hyperfines. L’étude de phénomènes nouveaux dans les molécules diatomiquesavec nos techniques expérimentales s’avérant limitée, je me suis ensuite intéressé à un thème initié par Maurice Lombardi, la dynamique et la statistique d’états vibrationnels très excités. Lors de deux séjours dans le groupe de R.W. Field au MIT (un an en 1985-1986 et deux mois en 1988), j’ai étudié la correspondance entre chaos classique et chaos quantique dans les spectres SEP des molécules polyatomiques, mis pour la première fois en évidence dans les spectres de la molécule C2H2 par statistique par transformée de Fourrier. J’ai ensuite monté des expériences et continué ces études au laboratoire sur la molécule CS2. C’est en 1996, à la suite du développement au laboratoire du laser CuHBr et d’une visite d’astronomes du CRAL et de l’IPAG, que j’ai débuté une collaboration dans le cadre de projets d’étoile laser : d’abord polychromatique (ELPOA/OHP/CRAL) puis monochromatique (CLOE/CFHT). J’ai proposé et mis au point en 2002 un laser à décalage de fréquence intra-cavité (FSF pour « Frequency Shifted Feedback », ou « modeless ») pour optimiser et augmenter la magnitude  de l’étoile sodium. Depuis l’arrêt de ce programme (2011) je me consacre aux applications potentielles des lasers FSF. Je viens de déposer un brevet d’un laser bi-fréquence optiquement asservi sur des doublets PR de la molécule d’iode, ce laser pouvant fonctionner sous deux modes (bi-raies fines ou dual FSF).

 


Article dans une revue74 documents

Communication dans un congrès9 documents

Chapitre d'ouvrage5 documents

Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier7 documents

  • H. Guillet de Chatellus, Jean-Paul Pique. Coherence properties of modeless lasers. France. pp.8, 2010. 〈hal-01115770〉
  • J. P. Pique, Yongqin, Chen, David M., Jonas, James K., Lundberg, Charles E., Hamilton, et al.. Statistial spectroscopy: insight or nonsense?. Oct 1988, ATLANTA, GEORGIA, United States. 191, pp.673 - 682, 1989, ADVANCES IN LASER SCIENCE-IV. AIP Conference Proceedings, 〈http://dx.doi.org/10.1063/1.38699〉. 〈hal-01118119〉
  • K. Lundberg J., J. P. Pique, Y. Chen, R.W. Field. U.V. OPTICAL DOUBLE RESONANCE STUDY OF THE PREDISSOCIATED C~′1Ag←A¯1Au←X~1Σ+g STATE OF ACETYLENE. Ohio State University. France. pp.1989-TH-3, 1989, 〈http://hdl.handle.net/1811/18005〉. 〈hal-01119061〉
  • Yit-Tsong Chen, J. P. Pique, Y. Chen, R.W. Field. An Isotopic Substitution Test for Orbiting H Atoms in Vibrationally Highly Excited X~1Σ+g Acetylene. Ohio State University. France. pp.1989-TH-2, 1989, Abstracts of OSU International Symposium on Molecular Spectroscopy 1980-1989, 〈http://hdl.handle.net/1811/18004〉. 〈hal-01119070〉
  • M. Broyer, R. Bacis, S. Churassy, J. P. Pique. THE ATOMIC ORIGIN OF THE ELECTRONIC MOLECULAR STATES FROM THEIR HYPERFINE STRUCTURE. Ohio State University. France. pp.1984-FB-8, 1984, Abstracts of OSU International Symposium on Molecular Spectroscopy 1980-1989, 〈http://hdl.handle.net/1811/16586〉. 〈hal-01119082〉
  • R. Bacis, S. Churassy, F. Hartmann, Brooke Koffend J., J. P. Pique. HYPERFINE PREDISSOCIATION IN BR2. Ohio State University. France. pp.1982-TA-12, 1982, Abstracts of OSU International Symposium on Molecular Spectroscopy 1980-1989, 〈http://hdl.handle.net/1811/29027〉. 〈hal-01119087〉
  • R. Bacis, S. Churassy, F. Hartmann, J.B. Koffend, Jean-Paul Pique. HYPERFINE STRUCTURE IN THE B3Π+Ou STATE OF I2 CLOSE TO THE DISSOCIATION LIMIT. France. pp.1982-TA-11, 1982, Abstracts of OSU International Symposium on Molecular Spectroscopy 1980-1989, 〈http://hdl.handle.net/1811/29026〉. 〈hal-01119093〉

Brevet2 documents

  • Jean-Paul Pique. Système d’émission laser bi-fréquence. France, Patent n° : 1461734. 2014. 〈hal-01119097〉
  • Jean-Paul Pique, Jean-Pierre Christin. Laser accordable pompé par un laser à vapeur de cuivre. France, Patent n° : 87-14872. 1987. 〈hal-01119096〉

Pré-publication, Document de travail1 document

  • J. P. Pique. Pulsed Frequency Shifted Feedback Laser for Accurate Long Distance Measurements: Beat Order Determination.. 2012. 〈hal-00715361〉

Thèse2 documents

  • Jean-Paul, Pique. THESE D'ETAT: Étude des interactions hyperfines dans les molécules diatomiques homo-nucléaires: application à l’Iode et au Brome. Physique [physics]. Université scientifique et médicale et institut polytechnique de Grenoble, 1984. Français. 〈tel-01117724〉
  • Jean-Paul, Pique. THESE de 3ème CYCLE: Etude de la transition ordre – désordre de NH4Cl par des méthodes d’optique linéaire et non-linéaire : effet électro-optique et génération de la seconde harmonique. Optique [physics.optics]. Université scientifique et médical de Grenoble, 1978. Français. 〈tel-01117952〉