Skip to Main content
Number of documents

6

Parcours et recherches


Hugo Montero est cinéaste et anthropologue, diplômé d’un master Européen d’anthropologie sociale et culturelle, lui ayant permis d’étudier en Suède (Stockholm University) et en Slovénie (Ljubljana University). Il mène une thèse, au sein de l’ENTPE (École Nationale des Travaux Publics de l'État) au LAET (Laboratoire Aménagement Économie Transports) depuis 2019, intitulée « Marcher la ville en surchauffe : L’adoption de la marche en milieu urbain au prisme du changement climatique » s’intéressant aux mobilités pédestres des habitants d’un quartier de Lyon et de Madrid et de leurs transformations lors des vagues de chaleur. Il utilise dans son travail différent media (vidéos, photographies, enregistrements sonores, VR) dans l’objectif de redessiner la relation entre le chercheur et son « terrain » et parvenir à une co-construction de ce dernier. De plus, à l’aide de ces outils, il souhaite parvenir à évoquer des couches du réel qui peuvent être difficile à aborder, et cela notamment dans le domaine sensible.

 

En 2018 il réalise le documentaire In Between lors d’une recherche avec les gardiens et gardiennes d’un musée d’art contemporain :
In Between est un documentaire sur un musée, le +MSUM à Ljubljana en Slovénie. Haut lieu de mémoire, de l’art moderne à l’art contemporain, ce lieu est habité par des personnages singuliers et bien souvent oubliés : les gardiens. Car habiter, c’est faire « un usage familier du monde », ils vont transformer ce lieu, nécessairement tourné vers le passé, vers la demeure d’un futur, celui de leurs espérances.

Tout au long de cette collaboration avec les gardiens, j’ai pu observer comment, par leurs habitudes, leurs ajustements, leurs manières d’être, ils transforment le statut de l’espace muséal à celui de lieu de vie.

Il est visible à cette adresse : https://vimeo.com/305360100

 

Il produit aussi d’autres recherches à partir de formes audiovisuelles variées ; installations sonores et filmiques, photographies, film. Certaines d’entre-elles sont visibles ici : https://cargocollective.com/hugomontero

 

Son travail de thèse actuel porte sur les mobilités pédestres des habitants d’un quartier de Lyon et de Madrid et leurs transformations lors de vagues de chaleur. Il s’agit de comprendre, d’un point de vue sensible et incarné, ce que provoquent les vagues de chaleur sur les mobilités pédestres des habitants et comment ces derniers s’adaptent à de tels épisodes climatiques. La méthodologie employée repose sur des parcours à pied revisité par les habitants au travers de l’utilisation d’un casque de « réalité virtuelle », de l’image et du son à 360°. Elle propose d’interroger le point de vue de ceux qui vivent la ville à pied quotidiennement pour tenter de comprendre comment se forment les pratiques pédestres en ville.

 

 


Journal articles2 documents

  • Hugo Montero. Troubler l’expérience sensorielle. De l’utilisation de la réalité virtuelle en anthropologie. Parcours Anthropologiques, Bron: Centre de recherches et d'études anthropologiques, 2020, pp.106 - 126. ⟨10.4000/pa.1116⟩. ⟨halshs-02986765⟩
  • Guillaume Matuzesky, Hugo Montero. Que peut apporter l'étude de l'existence sur le terrain ?. Parcours Anthropologiques, Bron: Centre de recherches et d'études anthropologiques, 2017, ⟨10.4000/pa.545⟩. ⟨halshs-01958190⟩

Conference papers3 documents

  • Hugo Montero. 360° FILM: Expanding the frame as a collaborative approach. Royal Anthropological Institute (RAI) Film Festival, Mar 2019, Bristol, United Kingdom. ⟨hal-02086470⟩
  • Hugo Montero. 360° FILM : L’élargissement du cadre filmique comme approche collaborative et sensorielle. Congrès doctoral EVS, Mar 2019, Lyon, France. ⟨hal-02086476⟩
  • Hugo Montero. Work and emptiness: museum attendants’ experiences in Slovenia.. EASA 2018 - Staying, Moving, Settling, Aug 2018, Stockholm, Sweden. ⟨hal-02086466⟩

Other publications1 document