Nombre de documents

57

Hilda Inderwildi


Dans le prolongement de la thèse de doctorat sur Alfred Kubin, ma recherche porte le plus souvent sur des œuvres intermédiales, au croisement de la littérature et des arts visuels (Wilhelm Genazino, Alexander Kluge, Gerhard Richter, Arnulf Rainer). Une autre part importante de mes travaux, en lien avec la collection « nouvelles scènes allemand », est consacrée aux dramaturgies contemporaines : dimension de l’intermédialité à la scène, analyses de pièces, traductions inédites, état des lieux du théâtre contemporain en France et en Allemagne. En 2014, la création du collectif HERMAION charpente le volet traductologique de mes recherches, en particulier pour ce qui concerne la traduction collaborative. C’est également par le biais d’HERMAION que les chercheurs du CREG ont été associés à un projet de film consacré à l’histoire du camp de Garaison, Loin de Verdun (Xavier Delagnes, 2015). Tel est le point de départ du projet « Patrimoines nomades » que je pilote avec H. Leclerc.  

http://creg.univ-tlse2.fr/accueil/membres-de-l-equipe/membres-permanents/inderwildi-hilda-83055.kjsp?STNAV=&RUBNAV=  

 

Projets en cours :

1. Patrimoines nomades (2016-2020)

2. Les collaborations artistiques de Gerhard Richter (2016-...)

3. HERMAION (2014-...)

 

 

ÉDITRICE SCIENTIFIQUE

 

1-      Entre ombres et lumières. Voyages en pays de langue.Mechthild Coustillac, Hilda Inderwildi, Jacques Lajarrige (Éds.), PUM (= Coll. « Interlangues »), Toulouse, février 2017. 526 pages.

2-      Contre-cultures à Berlin de 1960 à nos jours. Sous la direction de Charlotte Bomy, André Combes, Hilda Inderwildi. Cahiers d’Études Germaniques 64,Montpellier/Nice, 2013/1. 296 pages.

3-      Du texte à l’image. Appropriations du passé et engagements au présent. Sous la direction d’Alain Cozic, Hilda Inderwildi, Catherine Mazellier. CEGIL-Nancy, Coll. « Le texte et l’idée », 2010. 285 pages.

4-      Le théâtre contemporain de langue allemande. Écritures en décalage, textes réunis et présentés par Hilda Inderwildi et Catherine Mazellier, L’Harmattan (= Coll. « De l’Allemand »), Paris, 2008. 303 pages.

 

 

DIRECTRICE DE COLLECTION

 

COLLECTION PUM « nouvelles scÈnes allemand »

Dir. H. Inderwildi, C. Mazellier-Lajarrige

 

1-      Königinnendramen / Trois Reines, (Kerstin Specht), 2003.

2-      Herr Mautz / Monsieur M. (Sibylle Berg), 2004.

3-      Alina westwärts / Alina au loin (Dirk Dobbrow), 2004.

4-      Autofahren in Deutschland / Conduire en Allemagne (Ulrike Syha), 2005.

5-      Marieluise (Kerstin Specht), 2005.

6-      Die Ballade vom Nadelbaumkiller / La ballade du tueur de conifères (Rebekka Kricheldorf), 2006.

7-      Unter Eis / Sous la glace (Falk Richter), 2006.

8-      Café Umberto (Moritz Rinke), 2007.

9-      draußen tobt die dunkelziffer / dehors peste le chiffre noir (Kathrin Röggla), 2007.

10-   Wörter und Körper / Accords perdus (Martin Heckmanns), 2008.

11-   Schwarzes Tier Traurigkeit / Tristesse animal noir (Anja Hilling), 2009.

12-  Genannt Gospodin / Dénommé Gospodin (Philipp Löhle), 2010.

13-  faust hat hunger und verschluckt sich an einer grete / faust a faim. immangeable marguerite (Ewald Palmetshofer), 2011.

14-  Zornig geboren / La colère d’Olympe (Darja Stocker), 2012.

15-  das blaue gold / l’or bleu (Georgia Doll), 2013.

16-  Waldemarwolf (Michel Decar), 2014.

17-  Sprichwortbrauerei / Expressions à la pression (Agnès Arnaud, Hugues Dangréaux, Bettina Kühlke, appareil de notes par Jean-Paul Confais), 2015.

18-  Eine Schneise / Une brèche (Händl Klaus), 2015.

19-  Privatleben / Vie privée (Ulrike Syha), 2016.

20-   Wunsch und Wunder / Désirs et réalités (Felicia Zeller), 2017.

 

 

PRÉFACIÈRE 

 

1-      « Les jeux de l’ombre et de la lumière », Hilda Inderwildi, in Mechthild Coustillac, Hilda Inderwildi, Jacques Lajarrige (Éds.), Entre ombres et lumières. Voyages en pays de langue allemande. PUM (= Coll. « Interlangues »), Toulouse, février 2017, p. 7-15.

2-      « Avant-propos », Hilda Inderwildi, Hélène Leclerc, in Gertrud Köbner et Helene Schaarschmidt, Récits de captivité. Garaison 1914. Le Pérégrinateur Éditeur, 2016, p. 7-12.

3-      « Les dissonances de l’humain », Hilda Inderwildi, Catherine Mazellier, in Händl Klaus, Eine Schneise / Une brèche. PUM, collection bilingue « nouvelles scènes allemand », mars 2015, p. 9-20.

4-      « Avant-propos », Hilda Inderwildi, Catherine Mazellier, in A. Arnaud, H. Dangréaux, B. Kühlke, Sprichwortbrauerei / Expressions à la pression. PUM, collection bilingue « nouvelles scènes allemand », janvier 2015, p. 9-12.

5-      « On n’est pas si facilement laissé en plan par son avenir », Hilda Inderwildi, Catherine Mazellier, in Michel Decar, Waldemarwolf. PUM, collection bilingue « nouvelles scènes allemand », 2014, p. 9-19.

6-      « Avant-propos », in Charlotte Bomy, André Combes, Hilda Inderwildi (Éds.), Contre-cultures à Berlin de 1960 à nos jours. Cahiers d’Études Germaniques 64,Montpellier/Nice, 2013/1, p. 7-24.

7-      « Préface », in Alain Cozic, Hilda Inderwildi, Catherine Mazellier (Éds.), Du texte à l’image. Appropriations du passé et engagements au présent. CEGIL-Nancy, Coll. « Le texte et l’idée », 2010, p. 7-8. 

8-      « Un théâtre à feu et à sang », Hilda Inderwildi, in Anja Hilling, Schwarzes Tier Traurigkeit / Tristesse animal noir coédition PUM / Théâtre de La Digue, collection bilingue « nouvelles scènes allemand », 2009, p. 9-19.

9-      « À la recherche de la cohérence perdue », Hilda Inderwildi, in Martin Heckmanns, Wörter und Körper / Accords perdus, coédition PUM / Théâtre de La Digue, collection bilingue « nouvelles scènes allemand », 2008, p. 9-22.

10-  « Avant-propos », in Hilda Inderwildi et Catherine Mazellier (Éds.), Le théâtre contemporain de langue allemande. Écritures en décalage, L’Harmattan (= Coll. « De l’Allemand »), Paris, 2008, p. 7-12.

11-  « Love, Space & New Spirit, Every Thing with you in a Living Train Jeux de massacre et de construction » Hilda Inderwildi, in Moritz Rinke, Café Umberto, coédition PUM / Théâtre de La Digue, collection bilingue « nouvelles scènes allemand », 2007, p. 9-17.

12-  « Depuis que les hommes ne chassent plus le mammouth. Ulrike Syha et la quête du sens », Hilda Inderwildi, Catherine Mazellier, in Ulrike Syha, Autofahren in Deutschland / Conduire en Allemagne, coédition PUM / Théâtre de la Digue, collection bilingue « nouvelles scènes allemand », 2005, p. 9-25.

13-  « La mort, mode d'emploi ou les anti-héros de Mme Berg », in Sibylle Berg, Herr Mautz / Monsieur M. Introduction par Hilda Inderwildi et Catherine Mazellier : coédition PUM / Théâtre de La Digue, collection bilingue « nouvelles scènes allemand », 2004, p. 9-20.

14-   « Les impertinences de Kerstin Specht », in Kerstin Specht, Königinnendramen / Trois Reines. Traduction, édition et introduction par Hilda Inderwildi et Catherine Mazellier : coédition PUM / Théâtre de La Digue, collection bilingue « nouvelles scènes allemand », 2003, p. 9-19.

 

 

traductRICE

 

 

1-      Alexander Kluge, Chronique des sentiments, tome 1. Traduit par Kza Han, Herbert Holl, Hilda Inderwildi, Jean-Pierre Morel, Alexander Neumann, Vincent Pauval. Paris : P.O.L, 2016, 1136 pages.

2-      Jelinek, Elfriede, Meine gute Textwurst / Mon bon pâté de texte, dans Klein, Delphine / Vennemann, Aline (Hg.): „Machen Sie was Sie wollen!“. Autorität durchsetzen, absetzen und umsetzen. Deutsch- und französischsprachige Studien zum Werk Elfriede Jelineks. Wien: Praesens Verlag (= DISKURSE.IMPULSE.KONTEKTE), 2017, p. 246-251.

3-      Gertrud Köbner et Helene Schaarschmidt, Récits de captivité. Garaison 1914. Hilda Inderwildi, Hélène Leclerc (Éds.). Traduction : Lucile Dreidemy, Hélène Floréa, Hilda Inderwildi, Pauline Landois, Hélène Leclerc, Alfred Prédhumeau. Le Pérégrinateur Éditeur, février 2016.

4-      Waldemarwolf, Michel Decar. Traduction collective sous la direction de Hilda Inderwildi. PUM, collection bilingue « nouvelles scènes allemand », mars 2014, 113 pages.

5-      Alexander Kluge, « Onze histoires pour Gerhard Richter autour de l’année 1966 ». Traduites de l’allemand et présentées par Hilda Inderwildi et Vincent Pauval. Revue Fario, n°12, Belles-Lettres, automne 2012 – hiver 2013, p. 191-230.

6-      Alexander Kluge, « Seize histoires pour Anselm Kiefer ». Traduites de l’allemand par Hilda Inderwildi et Vincent Pauval. In Die Ungeborenen. Galerie Thaddaeus Ropac. Octobre 2012.

7-      Alexander Kluge, Gerhard Richter, Décembre, traduit de l’allemand par Hilda Inderwildi et Vincent Pauval. Diaphanes éditions, 2012, 127 pages.

8-      Ewald Palmetshofer, faust hat hunger und verschluckt sich an einer grete / faust a faim. immangeable marguerite. Traduction de Hilda Inderwildi, Catherine Mazellier et Laurent Muhleisen, collection bilingue « nouvelles scènes allemand », 2011, 201 pages.

9-      Moritz Rinke, Café Umberto. Traduction Jean-Claude François et Hilda Inderwildi. Coédition PUM / Théâtre de La Digue, collection bilingue « nouvelles scènes allemand », 2007, 190 pages.

10-  Königinnendramen / Trois Reines, Kerstin Specht. Traduction, édition et introduction par Hilda Inderwildi et Catherine Mazellier. Coédition PUM / Théâtre de La Digue, collection bilingue « nouvelles scènes allemand », 2003, 272 pages.

 

 

RÉDACTION D’ARTICLES

 

1-       « Les ombres blanches du bestiaire de Kubin : Ali, der Schimmelhengst (1932) », in Mechthild Coustillac, Hilda Inderwildi, Jacques Lajarrige (Éds.), Entre ombres et lumières. Voyages en pays de langue allemande. PUM (= Coll. « Interlangues »), Toulouse, février 2017,p. 273-290.

2-       « Le collectif HERMAION. Enjeux, méthodes et idéologie. », in Antonella Capra, Catherine Mazellier-Lajarrige (Éds.), Traduire ensemble le théâtre. Revue numérique La Main de Thôt, n°4, 2016.

3-      « Les mots du temps habillés d’une image. Dezember d’Alexander Kluge et Gerhard Richter. », in Yves Iehl et Jean Nimis (Dir.) Texte et image : cadre et représentation dans la nouvelle européenne, Champs du signe, Toulouse, 2013, p. 71-83.

4-      « Peinture et poétisation de l’horreur. Les représentations d’Hiroshima par Arnulf Rainer (Hiroshima-Zyklus, 1982) », in Elvire Diaz (Éd.), Poétisations de l’Histoire. Presses Universitaires de Rennes, 2013, chapitre 4, p. 178-190.

5-      « Jouer le théâtre contemporain en langue étrangère : Universcènes à l’université de Toulouse – Le Mirail », Hilda Inderwildi, Catherine Mazellier, in Robert Germay et Philippe Poirrier (Éds.), Le théâtre universitaire. Pratiques et expériences. Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, Collection « U-Culture(s) » 2013, p. 235-244.

6-      Le diable fatigué et la fabrique de destruction : les incarnations du diable dans la littérature fantastique du début du XXe siècle. Autour de Die andere Seite (Alfred Kubin, 1909) et Die Stadt hinter dem Strom (Hermann Kasack, 1947) », in Françoise Knopper, Wolfgang Fink (Éds.), Diables et spectres. Cahiers d’Études Germaniques 62/63,Montpellier/Nice, 2012, p. 421-440.

7-      « Jeux de masques avec la mort. Peinture et masque mortuaire dans l’œuvre d’Arnulf Rainer (*1929) », in Christina Stange-Fayos, Katja Wimmer (Éds.), Jeux de rôles - Jeux de masques. Cahiers d’Études Germaniques 61,Montpellier/Nice, 2011/1, p. 187-205.

8-      « Questions d’intimité, questions d’actualité. Corps et spectres dans 18. Oktober 1977 de Gerhard Richter. », in Michel Grunewald, Roland Krebs, Jean Mondot, Roger Sauter (Éds.), Visages de la modernité. Hommage à Maurice Godé. Peter Lang (Coll. « Convergences »), Bern et al. 2011, p. 82-94.

9-      « Entre théâtre et cinéma. Frontalité et paysage intermédial dans Radio Muezzin de Stefan Kaegi », in Alain Cozic, Hilda Inderwildi, Catherine Mazellier (Éds.) Du texte à l’image. Appropriations du passé et engagements au présent. CEGIL-Nancy, Coll. « Le texte et l’idée », 2010, p. 267-278.

10-  « Le rapport au souvenir dans l’œuvre de Wilhelm Genazino. Photographie et regard en mode perceptif. », in André Combes, Alain Cozic, Nadia Lapchine (Éds.), Tournants et (ré)écritures littéraires. L’Harmattan (= Coll. « De l’Allemand »), Paris, 2010, p. 147-163.

11-  « Le théâtre allemand contemporain en traduction. État des lieux. », in Maurice Godé et Roger Sauter (Éds.), Traduire, adapter, transposer. Cahiers d’Études Germaniques 56,Montpellier/Nice, 2009/1, p. 55-69.

12-   « Zersplitterungsphänomene in Ulrike Syhas Stück Autofahren in Deutschland », in Stefan Tigges (Hg.): Dramatische Transformationen. Zu gegenwärtigen Schreib- und Aufführungsstrategien im deutschsprachigen Theater.Bielefeld: Transcript-Lettre 2008, p. 53-62.

13-   « Des Nibelungen à la mondialisation : le décalage chez Moritz Rinke », in Hilda Inderwildi et Catherine Mazellier (Éds.), Le théâtre contemporain de langue allemande. Écritures en décalage, L’Harmattan (= Coll. « De l’Allemand »), Paris, 2008, p. 179-189.

14-  « Naissance et constitution d’une conscience pacifiste dans les rangs des paysans alsaciens au moment de la Première Guerre mondiale. L’exemple de Dominik Richert (1893-1977) », in Jean-Paul Cahn, Françoise Knopper et Anne-Marie Saint-Gilles (Éds.), De la guerre juste à la paix juste. Aspects confessionnels de la construction de la paix dans l’espace franco-allemand. Lille : Presses Universitaires du Septentrion (= Coll. « Temps, espace et société »), septembre 2008, p. 199-210.

15-  « Crise de l’individu et identité collective chez Moritz Rinke », in Emmanuel Béhague et Valérie Carré (Éds.), Recherches Germaniques, hors-série n°4/2007, p. 125-138. 

16-  « Hans Heindl ou l’espoir d’une révolution totale », in Gilbert Merlio, Françoise Knopper, Alain Ruiz (Éds.), Le National-socialisme : une révolution ? Collection Interlangues – civilisation, PUM, Toulouse, 1997, p. 73-82.

17-   « Art prophétique et figuration grotesque : l’Apocalypse selon Kubin », dans Centre d’Études sur l’Allemagne Moderne (Éd.), Les Songes de la Raison. Mélanges offerts à Dominique Iehl, Peter Lang (= Coll. « Contacts »), 1995, p. 481-491.

18-  « Grotesque et fantastique dans le roman de Kubin, Die andere Seite », in Dominique Iehl (Éd.), Fantastique, grotesque et image de la société à la fin du XVIIIe siècle et du début du XXe siècle en Allemagne. Université de Toulouse 2 – Le Mirail, 1993, p. 71-80.

 

 

NoticeS de dictionnaire

 

1-      « Übersetzung von Theaterstücken », in Nicole Colin, Corine Defrance, Ulrich Pfeil, Joachim Umlauf (Hrsg.): Lexikon der deutsch-französischen Kulturbeziehungen nach 1945. Tübingen : Gunter Narr Verlag, 2013, S. 496-499.

2-      Version française et réactualisée [à paraître]


Article dans une revue8 documents

  • Hilda Inderwildi. Le collectif HERMAION : Enjeux, méthodes et idéologie. La main de Thôt, théories, enjeux et pratiques de la traduction, Université Toulouse Le Mirail, 2017, Traduire ensemble le théâtre. Antonella Capra, Catherine Mazellier-Lajarrige (Éds.), 〈http://e-revues.pum.univ-tlse2.fr/sdx2/la-main-de-thot/index.xsp〉. 〈hal-01487268〉
  • Hilda Inderwildi, Vincent Pauval. Onze histoires pour Gerhard Richter autour de 1966. Fario, Les Belles-Lettres, 2013, 12, pp.191-230. 〈hal-01479917〉
  • Hilda Inderwildi. Les mots du temps habillés d’une image. Dezember d’Alexander Kluge et Gerhard Richter. Champs du Signe, 2013, Texte et image : cadre et représentation dans la nouvelle européenne. Yves Iehl et Jean Nimis (Dir.), pp.71-83. 〈hal-01478596〉
  • Hilda Inderwildi. Le diable fatigué et la fabrique de destruction : les incarnations du diable dans la littérature fantastique de la première moitié du XX e : Autour de Die andere Seite (Alfred Kubin, 1909) et Die Stadt hinter dem Strom (Hermann Kasack, 1947). Cahiers d'études germaniques, Université de Provence-Aix-Marseille, 2012, Diables et spectres. Françoise Knopper, Wolfgang Fink (Éds.). Dir. CEG Hélène Barrière, 63, pp.421-440. 〈hal-01483927〉
  • Hilda Inderwildi. Jeux de masques avec la mort Peinture et masque mortuaire dans l'oeuvre d'Arnulf Rainer (*1929). Cahiers d'études germaniques, Université de Provence-Aix-Marseille, 2012, Jeux de rôles. Jeux de masques. 〈hal-01478572〉
  • Hilda Inderwildi. Jeux de masques avec la mort. Peinture et masque mortuaire dans l'oeuvre d'Arnulf Rainer (*1929). Cahiers d'études germaniques, Université de Provence-Aix-Marseille, 2011, Jeux de rôles. Jeux de masques.Christina Stange-Fayos, Katja Wimmer (Éd.). Dir. CEG Hélène Barrière, 61, pp.187-205. 〈hal-01483943〉
  • Hilda Inderwildi. Le rapport au souvenir dans l’œuvre de Wilhelm Genazino. Photographie et regard en mode perceptif.. De l’Allemand , L’Harmattan, 2010, Tournants et (ré)écritures littéraires. André Combes, Alain Cozic, Nadia Lapchine (Éds.), pp.147-163. 〈hal-01478618〉
  • Hilda Inderwildi. Le théâtre allemand contemporain en traduction : État des lieux. Cahiers d'études germaniques, Université de Provence-Aix-Marseille, 2009, Traduire, adapter, transposer, pp.55-69. 〈hal-01478552〉

Communication dans un congrès1 document

  • Hilda Inderwildi. TRUST d’Anouk van Dijk et Falk Richter ou quand le texte se met à danser (Schaubühne, octobre 2009). « Jeu et non-jeu dans le théâtre contemporain de langue allemande », journée d’étude, May 2010, Toulouse, France. 〈hal-01484182〉

Ouvrage (y compris édition critique et traduction)28 documents

Chapitre d'ouvrage18 documents

  • Hilda Inderwildi. Jelinek, Elfriede, Meine gute Textwurst / Mon bon pâté de texte. Praesens Verlag (= DISKURSE.IMPULSE.KONTEKTE). Klein, Delphine / Vennemann, Aline (Hg.): „Machen Sie was Sie wollen!“. Autorität durchsetzen, absetzen und umsetzen. Deutsch- und französischsprachige Studien zum Werk Elfriede Jelineks. , 2016, 〈http://www.praesens.at/praesens2013/〉. 〈hal-01487307〉
  • Hélène Leclerc, Hilda Inderwildi. AVANT-PROPOS. Hilda Inderwildi, Hélène Leclerc. Gertrud Köbner, Helene Schaarschmidt, Récits de captivité. Garaison 1914, Le Pérégrinateur, p. 7-12, 2016, 2 910 352 64 6. 〈hal-01478569〉
  • Hilda Inderwildi, Hélène Leclerc. Avant-propos . Hilda Inderwildi, Hélène Leclerc Gertrud Köbner et Helene Schaarschmidt, Récits de captivité. Garaison 1914., Le Pérégrinateur Éditeur, pp.7-12, 2016, 〈http://www.leperegrinateurediteur.com/leperegrinateurediteur.com/Garaison.html〉. 〈hal-01487331〉
  • Hilda Inderwildi, Catherine Mazellier. Avant-propos. PUM. Agnès Arnaud, Hugues Dangréaux, Bettina Kühlke, Sprichwortbrauerei / Expressions à la pression. , 2015, 〈http://pum.univ-tlse2.fr/~Sprichwortbrauerei-Expressions-a~.html〉. 〈hal-01487332〉
  • Hilda Inderwildi, Catherine Mazellier. On n’est pas si facilement laissé en plan par son avenir . PUM. Michel Decar, Waldemarwolf, pp.9-19, 2014, 〈http://pum.univ-tlse2.fr/~Waldemarwolf~.html〉. 〈hal-01487299〉
  • Hilda Inderwildi. Peinture et poétisation de l’horreur. Les représentations d’Hiroshima par Arnulf Rainer (Hiroshima-Zyklus, 1982). Presses Universitaires de Rennes; Elvire Diaz. Poétisations de l’Histoire, 178-190, chapitre 4, 2013, 〈http://www.pur-editions.fr/〉. 〈hal-01487339〉
  • Charlotte Bomy, André Combes, Hilda Inderwildi. Avant-propos. Presses universitaires de Provence. Contre-cultures à Berlin de 1960 à nos jours. Charlotte Bomy, André Combes, Hilda Inderwildi (Éds.)., 2013. 〈hal-01487124〉
  • Hilda Inderwildi. Übersetzung von Theaterstücken . Gunter Narr Verlag. Lexikon der deutsch-französischen Kulturbeziehungen nach 1945. Nicole Colin, Corine Defrance, Ulrich Pfeil, Joachim Umlauf (Hrsg.)., pp.496-499, 2013. 〈hal-01487457〉
  • Hilda Inderwildi, Catherine Mazellier. Jouer le théâtre contemporain en langue étrangère : Universcènes à l’université de Toulouse-Le Mirail. Éditions Universitaires de Dijon. Le théâtre universitaire. Pratiques et expériences. Robert Germay et Philippe Poirrier (Éd.). Collection « U-Culture(s) »., pp.235-244, 2013. 〈hal-01487336〉
  • Hilda Inderwildi. Questions d'intimité, questions d'actualité. Corps et spectres dans 18. Oktober 1977 de Gerhard Richter.. Peter Lang. Visages de la modernité. Hommage à Maurice Godé. Michel Grunewald, Roland Krebs, Jean Mondot, Roger Sauter (Éd.). Coll. « Convergences ». , pp.82-94, 2011, 〈https://www.peterlang.com/〉. 〈hal-01487354〉
  • Hilda Inderwildi. Entre théâtre et cinéma. Frontalité et paysage intermédial dans Radio Muezzin de Stefan Kaegi . CEGIL-Nancy, Coll. « Le texte et l’idée ». Du texte à l’image. Appropriations du passé et engagements au présent. Alain Cozic, Hilda Inderwildi, Catherine Mazellier (Éd.). , pp.267-278., 2010. 〈hal-01487365〉
  • Hilda Inderwildi. Naissance et constitution d’une conscience pacifiste dans les rangs des paysans alsaciens au moment de la Première Guerre mondiale. L’exemple de Dominik Richert (1893-1977). Presses Universitaires du Septentrion. De la guerre juste à la paix juste. Aspects confessionnels de la construction de la paix dans l’espace franco-allemand. Jean-Paul Cahn, Françoise Knopper et Anne-Marie Saint-Gilles (Éd.). Coll. « Temps, espace et société »., pp.199-210, 2008, 〈http://www.septentrion.com/〉. 〈hal-01487461〉
  • Hilda Inderwildi. Des Nibelungen à la mondialisation : le décalage chez Moritz Rinke . Hilda Inderwildi; Catherine Mazellie. Le théâtre contemporain de langue allemande. Écritures en décalage. in Hilda Inderwildi et Catherine Mazellier (Éds.). Coll. « De l’Allemand »., L’Harmattan pp.179-189., 2008, 〈http://www.editions-harmattan.fr/〉. 〈hal-01487637〉
  • Hilda Inderwildi. Love, Space & New Spirit, Every Thing with you in a Living Train Jeux de massacre et de construction . Moritz Rinke. Café Umberto, Coédition PUM / Théâtre de La Digue, pp. 9-17, 2007, 〈http://pum.univ-tlse2.fr/~Cafe-Umberto-Szenen-Cafe-Umberto~.html〉. 〈hal-01487285〉
  • Hilda Inderwildi, Catherine Mazellier. Depuis que les hommes ne chassent plus le mammouth. Ulrike Syha et la quête du sens. Coédition PUM / Théâtre de La Digue. Ulrike Syha, Autofahren in Deutschland / Conduire en Allemagne, pp.9-25, 2005, 〈http://pum.univ-tlse2.fr/~Autofahren-in-deutschland-Conduire~.html〉. 〈hal-01487294〉
  • Catherine Grünbeck-Mazellier, Hilda Inderwildi. La mort, mode d'emploi ou les anti-héros de Mme Berg. Coédition PUM / Théâtre de La Digue. Sibylle Berg, Herr Mautz / Monsieur M. , pp.9-20, 2004, 〈http://pum.univ-tlse2.fr/~Herr-Mautz-Monsieur-M~.html〉. 〈hal-01487293〉
  • Catherine Grünbeck-Mazellier, Hilda Inderwildi. Les impertinences de Kerstin Specht. Coédition PUM / Théâtre de La Digue. Kerstin Specht, Königinnendramen / Trois Reines. , pp.9-19, 2003, 〈http://pum.univ-tlse2.fr/~Koniginnendramen-Trois-reines~.html〉. 〈hal-01487290〉
  • Hilda Inderwildi. Hans Heindl ou l’espoir d’une révolution totale. PUM. Le National-socialisme : une révolution ? Gilbert Merlio, Françoise Knopper, Alain Ruiz (Éd.), Collection Interlangues – civilisation., pp. 73-82, 1997, 〈http://pum.univ-tlse2.fr/~Le-National-socialisme-une~.html〉. 〈hal-01487640〉

Pré-publication, Document de travail2 documents

  • Marie-Christin Bugelnig, Hilda Inderwildi. Karl-Markus Gauß, Voyage au pays de ma mère. 2016. 〈hal-01527149〉
  • Alexander Kluge, Hilda Inderwildi, Vincent Pauval. Alexander Kluge, « Seize histoires pour Anselm Kiefer ». Version preprint de Alexander Kluge, « Seize histoires pour Anselm Kiefer ». Traduites de l’a.. 2012. 〈hal-01487304〉