Année de production

Identifiants chercheur

  • IdHAL : helene-claudot-hawad

Nom des revues

Nombre de documents

1

Hélène Claudot-Hawad


 

Directrice de recherche au CNRS, Hélène Claudot-Hawad a une double formation d’anthropologue et de linguiste. Ses travaux concernent principalement le monde touareg (Sahara, Sahel), bien qu'elle ait également travaillé sur d'autres espaces socio-culturels, notamment dans les Vosges à Mirecourt sur le métier de luthier et la transmission de ce savoir artisanal complexe  au début du XXe siècle.

 

Dans une démarche comparative, elle s'est intéressée aux différentes régions de l’ensemble touareg, qu’elles soient rattachées à l'Algérie, au Mali, au Niger, au Burkina-Faso ou à la Libye. Elle s’est également penchée sur la situation et le devenir des réfugiés touaregs exilés en Mauritanie, au Burkina Faso et au Maroc. Elle a étudié les modèles complexes de l'organisation socio-politique et leurs mutations historiques, les valeurs, les transformations identitaires et les représentations de cette société dans leur aspect dynamique, les manières différentes d'envisager le présent et le futur dans une période troublée, la dépossession territoriale des Touaregs au profit des entreprises minières internationales, la question des droits de l'Homme dans les formations politiques récentes héritières de la colonisation, les modes de résistance des Touaregs à la négation de leur existence dans l’ordre étatique moderne. Elle a publié de nombreux articles et rédigé ou dirigé une vingtaine d'ouvrages ; elle a contribué également à la traduction (de la tamajaght au français) de divers poètes touaregs contemporains. Ses expériences de terrain, de recherche et d’édition collectives, l'ont rendue particulièrement sensible à l'émergence des nouveaux paradigmes scientifiques, à la définition critique des objets de recherche et à la nécessité de “ repenser ” sans relâche les cadres, les outils et les catégories du savoir académique.

 

Hélène Claudot-Hawad, entrée au CNRS en 1980, a été membre du Laboratoire d’Anthropologie et de Préhistoire des Pays de la Méditerranée Occidentale (LAPMO). En 1996, elle a intégré l’Institut de Recherches et d’Etudes sur le Monde Arabe et Musulman (IREMAM) où elle a été responsable de l’Equipe interdisciplinaire « Marges et identités plurielles au Nord de l’Afrique et au Sahara ». En 2011, elle a rejoint l’Unité Mixte Internationale ‘Environnement, Santé, Société’ (UMI3189, Marseille-Dakar-Bamako-Ouagadougou), spécialiste de l’aire saharo-sahélienne.

 

Thèmes de recherche

• Parenté, stratégies d’alliance, endogamie
• Transmission des savoirs
• Conception et gestion du politique dans une société nomade

• Le genre dans les sociétés matricentrées
• Nomadisme, déterritorialisation, mondialisation
• Art et résistance
• Colonisation, étatisation et recompositions identitaires

• Anthropologie du corps : embellir, soigner, humaniser

 

Terrains 

• Monde touareg : Sahara et Sahel (Algérie, Mali, Niger, Burkina Faso, Libye et pays d’exil, notamment Mauritanie)

• France : Enquêtes sur le métier de luthier (Mirecourt, Vosges, Lorraine)

 

  1.  

     

     

     

  2.  

     

     

     


Antropo   

Article dans une revue1 document

  • Hélène Claudot-Hawad, Philippe Lefèvre-Witier. Désertification et civilisation nomade au Sahara: naissances conjointes. Antropo, Universidad del País Vasco (Bilbao), 2009, 18, pp.87-94. <halshs-00652083>