Nombre de documents

11

Francesca Sirna


 

Francesca Sirna est chargée de recherches au CNRS.

Contact : francesca.SIRNA@unice.fr

URMIS Nice Université de Nice Sophia Antipolis MSHS-Campus Saint Jean d’Angely 3, Boulevard François Mitterand 06357 Nice CEDEX 4

 

 

Thèmes de recherche : migrations du personnel de santé extra et intra européen en France, exclusion, rapports sociaux de sexe et migration, crise économique et conséquences des mobilités pour les régions d’origine, familles et réseaux transnationaux. Espace euro-méditerranéen.

 

Recherche en cours

 

Projet en cours : Reconfigurations des mobilités géographiques et professionnelles dans le secteur médical à l’échelle euro-méditerranéenne : comparaison, différences de genre, distinctions régionales des flux migratoires.

 

Recherches précédentes : Bourse postdoctorale F. Braudel/IFER, LAMES, CNRS, AMU, MMSH d’Aix-en-Provence, « Circulation géographique et professionnelle des infirmiers/res européennes et extra-européennes en Région P.A.C.A. », octobre 2013-juin 2014

 

Le projet de recherche a eu pour but d’étudier les effets de l’internationalisation sur les circulations et les formes d’organisation du travail dans un secteur sous tension, celui de la santé, à échelle du Sud de la France. Notre recherche visait l’analyse de la mobilité sociale et géographique au sein d’une catégorie professionnelle dont la pénurie de personnel la caractérise depuis une dizaine d’années : les infirmiers/ers. La circulation du personnel soignant est un phénomène ancien mais son ampleur et ses caractéristiques ont changé depuis le début du XXIème siècle. L’intégration dans l’espace européen de nouveaux pays de l’Europe de l’Est et la reconnaissance des diplômes d’infirmier au niveau européen ont eu comme conséquence la mise en concurrence entre les infirmiers européens et les infirmiers diplômés des écoles de santé provenant d’autres pays non-européens. Cela se produit en dépit des liens qu’entretient la France avec les pays d’Afrique : Maghreb, anciens colonies de l’Afrique subsaharienne. On assiste ainsi à une nouvelle hiérarchisation des profils professionnels de santé et à une reconfiguration de l’accès à l’emploi selon les nationalités. Interroger le dispositif de sélection du recrutement de ces employé(e)s étrangers en évolution invite à réfléchir aux modalités de gestion d’une nouvelle hiérarchisation « transfrontière » des professions de santé à un moment de crise économique mondialisée et de compétitivité accrue sur le marché du travail à l’échelle euro-méditerranéenne.

 

Aménagement de la fin de carrière et maintien en emploi des infirmières : étude comparée Wallonie-Bruxelles/Québec de la médiation sectorielle et des différences de genre Cette étude effectuée de Janvier 2011 à novembre 2011, s’inscrit dans la prolongation d’une bourse postdoctorale du FNRS, auprès de l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve (BE), Département de Sciences Politiques et Sociales, Unité d’Anthropologie et de Sociologie (ANSO), et dont les responsables scientifiques sont Bernard Fusulier (chercheur qualifié FNRS) et Diane-Gabrielle Tremblay (UQUAM, Québec). Etre au service et articuler travail/famille. Analyse sociologique des professions de policier-e, d’infirmier-e et d’assistant-e social-e Ce travail de recherche s’inscrit dans le cadre d’une bourse postdoctorale du FNRS auprès de l’Université Catholique de Louvain (Belgique), Unité d’Anthropologie et Sociologie (ANSO) que j’ai obtenu de janvier 2009 à décembre 2010.

 

Les modalités sociales et institutionnelles du sous-enregistrement statistique des maladies professionnelles à partir du cas de la silicose. Cette enquête dont le responsable scientifique était Paul-André Rosental (Sciences Po, Paris-INED) s’est déroulée d’avril à décembre 2008.

 

Enquête sur « Les risques du travail et de l’emploi : relations professionnelles et action publique » Direction scientifique : Éric Verdier Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail (LEST), UMR 7317, CNRS-Aix-Marseille Université et Olivier Mériaux, PACTE IEP de Grenoble, appel d’offre CGP/DARES « L’évolution des relations professionnelles en France », entre décembre 2004 et décembre 2005.

 

Recherche doctorale Ma thèse de doctorat, soutenue à l’EHESS de Marseille en décembre 2007, portrait sur les migrations italiennes en Provence dès 1946. Elle a obtenu le Prix Thèse 2008 de la Fondazione Altreitalie de Turin et un projet de publication est en cour. Ma recherche, intitulée Migration nationale ou migrations régionales ? Familles piémontaises et familles siciliennes en Provence de 1945 à nos jours, est fondée principalement sur l’observation participante(trois ans de suivi des familles de migrants dans leurs vie quotidienne et dans leurs déplacements dans les villages d’origine), mais aussi sur la réalisation de cent-cinquante entretiens en profondeur et répétés auprès des couples de migrants et des membres de leurs familles restés en Italie, visant le reconstruction de leurs parcours migratoires et professionnels, ainsi que les histoires familiales. J’ai analysé les conditions qui déterminent les processus de mobilité spatiale avec une attention particulière à la constitution de réseaux d’échanges d’informations entre migrants et communautés d’origine et aux formes d’utilisation de l’espace urbain. Le travail d’analyse a débouché sur des conclusions pouvant être mises à l’épreuve sur d’autres terrains. A travers une problématique globale qui est très rarement soulevée par les études migratoires, celle de la distinction régionale d’un flux d’immigration nationale, je me suis forcée d’apporter une contribution à plusieurs questions essentielles, notamment :

 

  • • Le rôle respectif de la trajectoire individuelle et de la trajectoire familiale dans les attendus et les effets de la migration ;
  • • L’interaction entre dynamiques micro ou mésoscopiques d’une part, et le contexte macroscopique aux points de départ et d’arrivée ;
  • • L’effet des différenciations de genre au sein des constellations familiales.

 

Participation à des programmes de recherche : Projet TRAMED (Atri1, LabexMed, MMSH d’Aix-en-Provence) : constitution d’un réseau de chercheurs de différents laboratoires membres du LabexMed, réunis autour des « problématiques du travail en Méditerranée » (TRAMED), à l’initiative de Paul Bouffartigue (LEST). Ce projet vise à la construction d’un réseau sur les questions du travail dans l’espace Méditerranéen, et plus particulièrement dans sept pays des deux rives de la Méditerranéen dont quatre d’Europe du Sud (France, Espagne, Italie, Grèce) et trois pays du Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie) ainsi que la Turquie. Les thèmes abordés concernent plus particulièrement :

 

  • • les dynamiques de reconfiguration des relations professionnelles, des mobilisations syndicales, des formes de résistance dans la crise ;
  • • les processus de transformation des systèmes productifs et des processus migratoires associés ;
  • • les facteurs et processus de recompositions du salariat

 

Bibliographie
« Partire, ritornare, restare ? Piemontesi e Siciliani in Provenza nel secondo dopoguerra : reti sociali, rapporti di genere, legami familiari », Archivio storico dell’emigrazione italiana, à paraître en 2014.

 

« Le retour : l’accomplissement du projet ? Les Piémontais et les Siciliens en Provence dès 1946 », Actes du Colloque « Migrations internationales et temporalités en Méditerranée », à paraître en 2014.

 

« Donne piemontesi e donne siciliane a Marsiglia dal 1945 : mobilità, reti sociali e rapporti di genere », in Anna Badino, Silvia Inaudi (dir.), Migrazioni femminili attraverso le Alpi. Lavoro, famiglia, trasformazioni culturali nel secondo dopoguerra, Milan, Franco Angeli, 2013, p. 113-131.

 

« Être mère et migrante : continuité et/ou rupture des rôles des migrantes piémontaises et siciliennes à Marseille », Constance De Gourcy, Francesca Arena, Yvonne Knibiehler (dir.), Migrations et parentalité en Méditerranée, Aix-en-Provence, éditions PUP, 2013, p.99-108.

 

« Une émigration italienne ou des émigrations d’Italie ? », in Teulières L. (dir.), Les Italiens. 150 ans d’émigration en France et ailleurs, Toulouse, Editalie éditions, 2011, p.44-49.

 

En collaboration avec Thibauld Moulaert et Bernard Fusulier, « Les infirmières : engagement et distanciation », Bernard Fusulier (dir.) Articuler vie professionnelle & vie familiale. Etude de trois groupes professionnels : les infirmières, les policiers et les assistants sociaux, Louvain-la-Neuve, éditions PUL, 2011, p.51-98.

 

En collaboration avec Bernard Fusulier, « Contrer les inégalités du « pouvoir d’agir », augmenter les capabilités », Les politiques Sociales, n°3&4, 2010-70e année, p.33-38.

 

« Piémontaises et Siciliennes à Marseille depuis 1945 : mobilité, réseaux et rapports de genre », Migrations Société, n°127, janvier-février 2010, volume XXII, p.137-156.

 

« Revenir au village". L’expérience du retour au lieu d’origine des Piémontais et des Siciliens émigrés en France », Diasporas. Histoire et sociétés, n°14, 2009, p.33-46.

 

« Liens, parenté, mobilité : familles piémontaises et familles siciliennes en Provence après 1945 », Migrations Société, n°123-124, mai août 2009, volume XXI, p.99-113.

 

« L’enquête biographique en milieu migrant : réflexions sur la méthode », in Aggoun Atmane (dir.) Enquêter auprès des migrants. Le chercheur et son terrain, Paris, L’Harmattan, 2009.

 

« Une migration à “deux vitesses” : ressources, réseaux et mobilité résidentielle de deux migrants italiens à Marseille ». ethnographiques.org, Numéro 12 - février 2007 [en ligne] ; http://www.ethnographiques.org/2007/Sirna.html.

 

« Italiani in Francia : un’integrazione riuscita ? », Studi Emigrazione/International Journal of Migration Studies, Anno XLII, N. 160, décembre 2005, p.786-805.

 

« D’ouvriers agricoles à entrepreneurs : parcours de deux migrants italiens en région P.A.C.A. après la Seconde Guerre Mondiale », Bruno A.S., Zalc C. (dir.), Petites entreprises et petits entrepreneurs étrangers en France, (19e-20e siècle), Paris, Éditions Publibook Université, coll. Sciences Humaines et Sociales : histoire, mars 2006, p.125-136.

 

« Quand le classement des uns fait le déclassement des autres », in Fournier P., Mazzella S. (dir.) Marseille entre ville et port. Les destins de la rue de la République, Paris, La Découverte, Coll. Recherches, septembre 2004, p.120-136.

 

Notes de Lecture : Marie-Christine Michaud, Columbus Day et les Italiens de New York, Paris : Ed. Presse Universitaire Paris-Sorbonne, 2011, in Italian American Review, 4.1 Winter 2014, pp.59-60.

 

Linda Guerry, Le genre de l’immigration et de la naturalisation. L’exemple de Marseille (1918-1940), ENS éditions, 2013, in Genre & Histoire, à paraître en 2014.

 

Communications récentes « Geographical and Professional Mobility in Europe : Nurses and the Recognition of Diplomas facing the contemporary Economic crisis », ENS, Lyon, Juillet 2014.

 

« Circulation géographique et professionnelle des infirmiers/es européennes et extra-européennes en région P.A.C.A. », MMSH d’Aix-en-Provence, juin 2014.

 

« L’enquête biographique en milieu migrant : réflexions sur la méthode », Université « Genre et Migration », ENS de Lyon, 19-23 juin 2013.

 

« Le retour : l’accomplissement du projet ? Piémontais et Siciliens en Provence depuis 1946 », Colloque international Temporalités en Méditerranée (XIXe-XXIe siècles), Archives et bibliothèque départementales Gaston Defferre, Marseille 10-12 avril 2013.

 

« Réseaux, espaces, mobilités : quelles sont les « vraies » frontières à franchir ? Le cas des Piémontais et des Siciliens en Provence », Atelier international « Réseaux et Frontières », Université Aix-Marseille/IMéRA (Institut Méditerranéen de Recherches Avancées), Marseille, 26-27 janvier 2012.

 

« Famiglie piemontesi e famiglie siciliane in Provenza nel secondo dopoguerra : mobilità geografica strutture familiari e rapporti di genere », Séminaire international « Migrazioni femminili attraverso le Alpi occidentali nel secondo dopoguerra. Lavoro, famiglia, trasformazioni culturali : 1944-1960 », Università degli Studi di Torino/ISTORETO, Turin 29-30 Septembre 2011.

 

« Être mère et migrante : continuité et/ou rupture des rôles des migrantes piémontaises et siciliennes à Marseille », journées d’études « Les métamorphoses de la maternité/paternité au regard des migrations », MMSH, Aix-en-Provence, 18-19 Mars 2010.

 

Avec Emile Sanchez, « L’articulation travail/famille auprès d’un groupe d’infirmières et de policiers dans le Brabant Wallon (BE) », journée d’études La conciliation travail/famille et l’aménagement des fins de carrière : regards croisés Belgique/Québec, Louvain-la-Neuve, 11 mars 2010.

 

« Liens, parenté, mobilité : familles piémontaises et familles siciliennes en Provence de 1946 à nos jours », GT02 Transmissions et mobilités, XVIIIème Congrès de l’Association internationale des sociologues de langue française, Istanbul, 7-11 juillet 2008.

 

« Migration, insertion, professionnelle et entreprenariat des « Italiens » en Provence après 1946 : quand la trajectoire des hommes et des femmes se croise », journée d’études franco-italienne « Immigration et marchés du travail », MMSH, Aix-en-Provence, 8 avril 2008.

 

« Réseaux migratoires dans la ville de Marseille : la mobilité résidentielle et le projet migratoire de deux Italiens », 2mé congrès de l’AFS, Bordeaux 5/8 septembre 2006.

 

Ecrire une thèse. Umberto Eco et Howard Becker à l’épreuve. Séminaire du SHADYC, EHESS-Marseille, « Sciences Sociales et écriture(s) », journée coordonnée par P. Gaboriau (SHADYC, Marseille), Marseille 7 avril 2006.

 

Réseau, mobilité et logement : le parcours migratoire de deux Italiens en Provence après la Seconde Guerre Mondiale. Colloque international « Mobilité, précarité, hospitalité : Héritages et perspectives du logement précaire en Europe », Paris 29 et 30 septembre 2005, Université de Paris X-Nanterre, Organisation : LOUEST, UMR 7145 du CNRS, CRESSAC-CRH (Centre de Recherche sur l’Habitat).

 

Réseaux migratoires dans la ville de Marseille et utilisation de l’espace urbain : parcours de migrants italiens après 1946, Formation doctorale de Sciences Sociales de l’EHESS de Marseille, « Les deux villes : Marseille et Cali », journées d’étude coordonnées par P. Gaboriau (SHADYC, Marseille) et F. Urrea (Université del Valle, Cali), Marseille avril2005.

 

Animation scientifique Organisatrice et responsable, avec Thibauld Moulaert, du séminaire de lecture sur les groupes professionnels, septembre 2009-juin 2010, UCL, Belgique.

 

Coorganisatrice de la journée d’études franco-italienne sur Immigration et Marchés du Travail, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, Aix-en-Provence, 8 avril 2008, en collaboration avec le LEST-CNRS, SHADYC-EHESS, le Département d’Etudes Sociales et Politiques de l’Université de Milan et l’ADRESS (Association pour le développement de la Recherche en Sciences Sociales).

 

 

 


Article dans une revue6 documents

  • Francesca Sirna. « “Torno a casa in vacanza”. L’esperienza del ritorno temporaneo al paese di origine per i piemontesi ed i siciliani emigrati in Francia nel secondo dopoguerra ». Archivio Storico dell'emigrazione italiana, Edizioni Sette città, 2015, Les Italiens dans les Sud-Est de la France: nouvelles perspectives, pp.80-88. 〈halshs-01424837〉
  • Francesca Sirna. Piémontaises et Siciliennes à Marseille depuis 1945 : mobilité, réseaux et rapports de genre. Migrations Société, CIEMI, 2010, XXII (127), pp.137-156. 〈halshs-01066275〉
  • Francesca Sirna, Bernard Fusulier. « Contrer les inégalités du « pouvoir d'agir », augmenter les capabilités ». Les politiques Sociales, Service social dans le monde, asbl, 2010, Vers des nouvelles pratiques participatives?, 3&4, pp.33-38. 〈halshs-01423045〉
  • Francesca Sirna. « Liens, parenté, mobilité : familles piémontaises et familles siciliennes en Provence après 1945 ». Migrations Société, CIEMI, 2009, Transmissions familiales en migration, volume XXI (n°123-124), pp.99-113. 〈halshs-01424830〉
  • Francesca Sirna. « Revenir au village". L'expérience du retour au lieu d'origine des Piémontais et des Siciliens émigrés en France ». Diasporas Histoire et sociétés, 2009, Tourismes, pp.33-46. 〈halshs-01423038〉
  • Francesca Sirna. Italiani in Francia: un'integrazione riuscita?. Francesca Sirna, " Italiani in Francia: un'integrazione riuscita? ", Studi Emigrazione/International Journal of Migration Studies, 2005, pp.786-805. 〈halshs-01066311〉

Chapitre d'ouvrage5 documents

  • Francesca Sirna. « Réseaux d’accès au logement des Italiens à Marseille après la Seconde Guerre mondiale : les différentes temporalités à l’épreuve ». L'Aube. Mobil hom(m)es. Formes d’habitats et modes d’habiter la mobilité (XVIe-XXIe siècles), L'Aube, pp.83-92, 2016, Bibliothèque des territoires, 9782815914918. 〈halshs-01424839〉
  • Francesca Sirna. « Être mère et migrante : continuité et/ou rupture des rôles des migrantes piémontaises et siciliennes à Marseille ». Presse Universitaire de Provence. Familles en mouvement : Migrations et parentalité en Méditerranée, Presse Universitaire de Provence, pp.99-108, 2013, Penser le Genre, 2853998940. 〈halshs-01424828〉
  • Francesca Sirna. « Donne piemontesi e donne siciliane a Marsiglia dal 1945 : mobilità, reti sociali e rapporti di genere ». Franco Angeli. Migrazioni femminili attraverso le Alpi. Lavoro, famiglia, trasformazioni culturali nel secondo dopoguerra, , Franco Angeli, pp.113-131, 2013, 9788820447434. 〈halshs-01424832〉
  • Francesca Sirna, Bernard Fusulier, Thibauld Moulaert. « Les infirmières : engagement et distanciation ». Presse Universitaire de Louvain. Articuler vie professionnelle & vie familiale. Etude de trois groupes professionnels : les infirmières, les policiers et les assistants sociaux, Presse Universitaire de Louvain, pp.51-98, 2011, 2874632694. 〈halshs-01423052〉
  • Francesca Sirna. « L’enquête biographique en milieu migrant : réflexions sur la méthode ». Enquêter auprès des migrants. Le chercheur et son terrain, L'Harmattan, 2009, 978-2-296-10116-6. 〈halshs-01423040〉