Number of documents

4

Catherine Tzutzuiano


Titre et diplômes universitaires

2016
Qualification aux fonctions de maître de conférences,
CNU 01 Droit privé et sciences criminelles
Lauréate du prix de thèse Émile Garçon
2008-2015
Doctorat de droit privé et sciences criminelles, Université de Toulon,
sous la direction des Professeurs Sylvie Cimamonti et Mélina Douchy-Oudot
sujet : L’effectivité de la sanction pénale
Mention très honorable avec félicitations du jury, autorisation de publication en l’état et proposition à un prix de thèse
2008-2011
Monitorat d’initiation à l’enseignement supérieur
Centre d’initiation de l’enseignement supérieur (CIES) Provence-Côte d’Azur-Corse
2007-2008
Master II recherche Droit des espaces juridiques euro-méditerranéens, Université de Toulon
Sujet : La preuve scientifique pénale en droit comparé
Mention Bien
2005-2007
Master II recherche Droit des contentieux public et privé, Université de Toulon
Sujet : L’expertise pénale et le principe du contradictoire
Mention Bien
2004-2005
Licence de Droit, Université de Toulon
Mention Bien
2002-2004
Diplôme d’Études Universitaires Générales Droit, Université de Toulon
Mention assez bien

Fonctions pédagogiques et administratives

2018-
Assistante de justice
Contentieux du surendettement

Tribunal d’Instance de Toulon
2015-2016
Agent contractuel au CNRS sur des fonctions de niveau d’ingénieur d’études
Chargée de ressources documentaires
Centre de droit et de politique comparés Jean-Claude Escarras (CDPC-JCE)
Unité mixte de recherche CNRS (UMR-CNRS 7318)
Faculté de droit de l’Université de Toulon
2014-2015
Vacataire (39 heures), Faculté de droit de l’Université de Toulon
2012-2013
Attachée temporaire d’enseignement et de recherche à temps plein (192 heures), Faculté de droit de l’Université de Toulon
2011-2012
Attachée temporaire d’enseignement et de recherche à mi-temps (96 heures), Faculté de droit de l’Université de Toulon
2010-2013
Secrétaire adjointe de l’Association ADEMAIN
Association des Doctorants et docteurs Euro-Méditerranéens, Aide et Intégration
2008-2011
Monitrice CIES - Allocataire (64 heures), Faculté de droit de l’Université de Toulon

Fonctions universitaires en matière de recherche

Depuis 2008
Membre du CDPC-JCE UMR-CNRS 7318, Université de Toulon
Depuis 2009
Membre associé du Laboratoire de Droit Privé et de Sciences Criminelles (LDPSC EA 46-90), Université d’Aix-Marseille
Depuis 2011
Membre de l’équipe de rédaction de la chronique consacrée aux questions prioritaires de constitutionnalité (QPC) rendues en matière pénale pour la Revue française de droit constitutionnel (RFDC)
Depuis 2012
Membre de l’équipe de rédaction de la chronique « Italie » pour l'Annuaire international de justice constitutionnelle (AIJC)
Membre de l’équipe de rédaction de La Lettre d’Italie (LLI), responsable des questions en matière pénale et pénitentiaire
Membre de l’Association française de droit pénal (AFDP)

Références bibliograhiques

ORCID iD iconorcid.org/0000-0003-1342-3099
catherine.tzutzuiano@gmail.com
Catherine Tzutzuiano
Docteur en droit privé et sciences criminelles
Membre du Laboratoire de droit et de politique comparés
Jean-Claude Escarras, Université de Toulon


2016   

Journal articles4 documents

  • Catherine Tzutzuiano. La censure constitutionnelle des mesures légalement imposées aux juges. Annuaire International de Justice Constitutionnelle, PUAM, 2016, XXXI, pp.825-828. ⟨halshs-01384178⟩
  • Catherine Tzutzuiano. Quand vouloir unir divise. Débat sur l'union civile.. La lettre d'Italie, Revue Droit et Vie politique italienne, Centre de droit et de politique comparés Jean-Claude Escarras _ Université de Toulon, 2016, pp.11-12. ⟨halshs-01384272⟩
  • Catherine Tzutzuiano. L’introduction de l’infraction de torture au sein de l’ordonnancement juridique italien une fois de plus reportée. La lettre d'Italie, Revue Droit et Vie politique italienne, Centre de droit et de politique comparés Jean-Claude Escarras _ Université de Toulon, 2016, pp. 19-21. ⟨halshs-01449356⟩
  • Catherine Tzutzuiano. Le travail pénitentiaire conforté dans le "non-droit". Revue française de droit constitutionnel, Presses Universitaires de France, 2016, pp.177-181. ⟨halshs-01384168⟩